Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 00:29

Olivier Régis, élu municipal (LR) de Bezons, est candidat à l'élection présidentielle.

Olivier Régis, conseiller municipal de Bezons (Val-d'Oise), se révèle disposer de plus de 500 parrainages et se porte ainsi officiellement candidat à la présidentielle française ce dimanche 8 janvier. Examinons de plus près la personnalité de cet inconnu qui s'invite discrètement dans un grand jeu politique.

Le fondateur du mouvement Aimer la France et conseiller municipal, Olivier Régis, 52 ans, tient dimanche une rencontre au centre Etoile-Saint-Honoré, dans la capitale française, pour officialiser la fin de sa quête de promesses de parrainage, c'est-à-dire pour annoncer sa candidature à l'élection de 2017. Il affirme avoir recueilli quelque 750 promesses et intentions de parrainages au total : 597 promesses et 150 intentions, précisément. « Mais je continue, j'espère en avoir plus de 1 000 à la fin », déclare-t-il, optimiste, à Franceinfo.

Son parcours : pendant un certain temps, il s'est contenté de son poste de banquier d'affaire, en 2003, il a voulu changer de carrière, s'est engagé au Parti radical puis à l'UMP.
Aujourd'hui, il vient de quitter Les Républicains. « J'ai rendu ma carte, car les primaires ferment le jeu au bénéfice des professionnels de la politique, et contre les candidats de la société civile », explique-t-il.
Et voilà que lui, un candidat alternatif à la présidentielle, avance sa réponse au danger représenté, selon lui, par la percée du Front national en proposant un gouvernement d'union nationale « afin de bousculer les conservatismes et proposer une nouvelle société » : « Je me suis dit que face au FN et face au rejet de la bipolarisation avec ce renvoi permanent des responsabilités entre la gauche et la droite, il fallait proposer de nouvelles solutions ».

Pour lui, cette expérience s'ajoute à une histoire personnelle déjà riche : il a été restaurateur, économiste, enseignant à Paris I, responsable financier, élu local, président du Forum pour la gestion des villes et des collectivités locales, écrivain et conférencier politique.

Olivier Régis recueille le nombre indispensable de parrainages depuis septembre. Le résultat obtenu est le fruit de « dix ans de boulot, des rencontres avec des milliers de maires, de nombreuses conférences dans tous les territoires ».

Dans son livre-programme « Pour un gouvernement d'union nationale », Olivier Régis énumère 21 propositions « qu'aucun politique n'ose faire ». Il défend le droit de vote dès 16 ans, milite pour un service civique obligatoire de deux mois à 18 ans, aspire à la parité intégrale en politique…

Mais voilà, il propose de reporter le fardeau du remboursement de la dette publique sur les contribuables. D'après son idée, chaque citoyen se verra prêter une somme d'argent par sa banque. En moyenne, la dette est de 33 000 euros par Français, précise-t-il et demande :

« Est-ce populaire de transmettre à nos enfants 2 200 milliards de dette ? »

Il compte s'appuyer sur « deux outils qui vont permettre de transformer le pays : les territoires et le numérique », a-t-il ajouté. 

Programme réfléchi, propositions dans le style de « personne n'ose faire », nombre indispensable de parrainages… Ce qui lui manque tout de même, ce sont des élus de premier plan. Mais il espère encore renverser la balance.



En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/france/201701081029491712-candidat-presidentielle-france/

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS