Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2015

Flag Counter

 

 

 

4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 03:28


Le mois dernier, le président de l'Assemblée générale de l'ONU a arboré le fameux Keffieh, symbole de la « résistance palestinienne » (comprendre terrorisme). Un geste qu'il faut analyser comme la poursuite de l'oblitération culturelle d'Israël, qui est le préalable nécessaire à son effacement physique. (Image source : UN/Manuel Elias)

  • Comment la jurisprudence occidentale mise en place après la Seconde Guerre mondiale pour prévenir les crimes contre l'humanité, peut-elle être maintenant utilisée pour perpétrer plus de crimes encore et attenter aux démocraties ?

  • C'est une terrible manipulation que de tenter d'effacer l'histoire juive et chrétienne et de faire croire au monde qu'il a été et sera à jamais islamique. Voilà à quoi le djihad ressemble. Il ne s'agit pas seulement de combinaisons orange, de décapitations et d'esclavage. Effacer et réécrire l'histoire, permet de formater l'avenir.

  • Si les Palestiniens battent leurs femmes, c'est la faute d'Israël, a expliqué, impassible, Dubravka Simonovic, expert de l'ONU.

  • Le mois dernier, le président de l'Assemblée générale de l'ONU a arboré le fameux keffieh, symbole de la « résistance palestinienne » (lire terrorisme). Un geste qu'il faut analyser comme la poursuite de l'oblitération culturelle d'Israël, préalable nécessaire à son éradication physique.

  • La guerre de l'ONU contre les Juifs d'Israël est dans son fondement, une guerre contre l'Occident. L'ONU et ses soutiens frayent rapidement la voie au Califat européen.

La dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU contre Israël ne vise pas seulement les « colonies », mais aussi la Vieille Ville de Jérusalem. Ses membres veulent récrire l'histoire non pas à partir de1967, mais à partir de 1948, année de naissance d'Israël.

Le mois dernier, le président de l'Assemblée générale de l'ONU a arboré le fameux keffieh, symbole de la « résistance palestinienne » (comprendre terrorisme) . un geste qu'il faut analyser comme la poursuite de l'oblitération culturelle d'Israël, préalable nécessaire à son éradication physique.

Le sort de la civilisation judéo-chrétienne - le christianisme aussi bien que le judaïsme – sur laquelle toutes nos valeurs sont fondées, est lié au sort de l'Etat d'Israël. Si Israël cesse d'exister, le christianisme mourra aussi. Le monde a été témoin du massacre des derniers chrétiens et autres non-musulmans demeurés au Moyen-Orient – autrefois la glorieuse Byzance chrétienne – une fois que les Juifs et les Grecs l'ont eu quitté.

La guerre que mène l'Organisation des Nations Unies contre les Juifs d'Israël est, dans son fondement, une guerre contre l'Occident. L'ONU et ses soutiens travaillent à l'avènement du Califat européen.

Giulio Meotti, journaliste culturel à Il Foglio, est un journaliste et un auteur italien.

source

Partager cet article

Repost 0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS