Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 03:28
Islamisation: De plus en plus de mosquées prônant l’islam radical en France
ALERTE RADICALISME. C’est une information de nos confrères RTL qui a de quoi inquiéter : des grandes villes comme Lyon, Marseille, mais aussi Paris voient le nombre d’imam radicaux augmenter en flèche.
Hausse du nombre de mosquées salafistes en France. Paris, Lyon, Marseille et d’autres villes sont concernées par la prise de pouvoir d’imams radicaux dans certaines mosquées.

Les services de renseignement s’inquiètent de la multiplication des prises de contrôle des mosquées par des imams salafistes. Selon la note consultée par RTL, on dénombre désormais 25 salles de prière radicales en Île-de-France, 22 dans la région lyonnaise et 13 à Marseille. On dénombre par ailleurs 5.000 salafistes en Île-de-France, soit dix fois plus qu’il y a dix ans.

Mais le phénomène s’étend aussi aux villes moyennes. Vitrolles, Alès ou Brest ont vu certaines mosquées passées sous la coupe de fondamentalistes. À chaque fois, la stratégie est la même. Un groupe de jeunes perturbateurs conteste l’imam en place, affirme la supériorité des versets les plus radicaux et finit par installer son prédicateur, parfois même à l’occasion de vacances.

Depuis les attentats, les policiers spécialisés ont encore renforcé leur surveillance, déjà étroite. Les appels au jihad ne sont jamais directs, cela serait illégal, mais les prêches poussent au radicalisme, estiment les renseignements. À Marseille, la note relève par exemple des incitations à « quitter la terre des mécréants ».

Aujourd’hui, vingt salles de prière supplémentaires seraient menacées. Les policiers relèvent que dans certains cas, un simple signalement au commissariat suffit à éloigner les radicaux.

«On dénombre désormais 25 salles de prière radicales en Île-de-France, 22 dans la région lyonnaise et 13 à Marseille. On dénombre par ailleurs 5.000 salafistes en Île-de-France, soit dix fois plus qu’il y a dix ans»

Des villes moyennes touchées

Les grandes villes ne sont pas les seules concernées : Vitrolles, Alès ou Brest ont vu leurs mosquées passer sous le contrôle des imams radicaux. «À chaque fois, la stratégie est la même. Un groupe de jeunes perturbateurs conteste l’imam en place, affirme la supériorité des versets les plus radicaux et finit par installer son prédicateur, parfois même à l’occasion de vacances».

La note interne prend exemple sur Marseille, où les mosquées incitent à «quitter la terre des mécréants».

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions