Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 20:07
Une mosquée salafiste clandestine à Alès… qui a déjà sa radio

RTL annonçait hier que le nombre de mosquées salafistes était en hausse en France, citant Alès parmi les villes moyennes concernées. Après enquête, Objectif Gard confirme l’existence de ce lieu de prière clandestin sous couvert de local associatif, dans le quartier du Moulinet à Alès. Il serait né il y a plus d’un an.

Situé dans une zone d’activité commerciale du Moulinet, au nord d’Alès, El Houda est officiellement une association ayant pour objet la promotion et l’organisation d’actions sociales, culturelles et cultuelles, ainsi que l’enseignement de la langue arabe et orientale. Elle a été créée en 2010 et dispose d’un local de 30 m² qu’elle a acheté. Présente sur les réseaux sociaux, elle possède une radio en ligne et un site internet où elle évoque la pratique quotidienne de la religion dans sa plus grande tradition. “Si l’on prie derrière une sœur qui se couvre pas les pieds, la prière est elle valable?“, interroge par exemple une vidéo.

Mais El Houda propose d’autres activités plus clandestines. “Ses dirigeants sont à l’écoute de l’un des membres fondateurs du Front islamique du Salut, mouvement salafiste qui a causé des milliers de morts dans les années 90 en Algérie“, assure le Nîmois Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie.

Selon lui, des prêches en français relativement classiques ont lieu tous les vendredis. “Ce n’est qu’après, pendant les réunions et les discussions“, que les intervenants prônent un certain radicalisme. Ils sont connus sur Alès pour leurs discours salafistes“, ajoute-t-il.

On ignore toutefois le nombre de personnes participantes. “Elles sont peu nombreuses. Rien à voir avec des mosquées ordinaires qui attirent 200 à 300 personnes. Mais ce n’est pas la quantité qui compte. C’est les dégâts qui peuvent être faits“, craint le vice-président du Conseil Français du Culte Musulman qui appelle le pouvoir à agir.

De leur côté, les forces de l’ordre se disent informées de la présence de ce lieu de prière. “On ne sait pas ce qui s’y passe mais on se doute qu’ils ne partagent pas la vision des mosquées classiques. Sinon pourquoi se cacher?“, précise une source policière qui affirme qu’aucun trouble n’a à ce jour été constaté. Le responsable de la structure a déjà été convoqué et les lieux vérifiés par les autorités, pour des problèmes de normes de sécurité du local associatif.

Selon RTL, on dénombre aujourd’hui 25 salles de prière radicales en Île-de-France, 22 dans la région lyonnaise et 13 à Marseille. 5 000 salafistes seraient présents en Île-de-France, soit dix fois plus qu’il y a dix ans. D’après nos informations, El Houda serait la seule mosquée du Gard issue de cette mouvance.

Source

Montpellier (Lengadoc-info.com) – A Alès, les activités de l’association El Houda soulèvent bon nombre de questions et d’inquiétudes. Si l’objet de cette association gardoise est de promouvoir et organiser des actions sociales, culturelles et cultuelles, et l’enseignement de la langue arabe et orientale, cette association se reconnaît bien volontiers comme salafiste. Ainsi, le président de l’association, Liazid Sebaa, déclare que pour lui, être salafiste c’est respecter « ce que Dieu a dit au prophète, à savoir le respect d’autrui et le chemin de la droiture. »

L’association, créée en 2010 et basée avenue Maurice Thorez dans la ZAC du Moulinet à Alès, dispose d’un local de 30 m² où a lieu chaque vendredi la prière réalisée par un jeune montpelliérain et qui réunirait une cinquantaine de personnes.

Sur le site internet de l’association on peut trouver un certain nombre de conseils et leçons sous forme de questions-réponses, sur l’Islam mais également sur les relations entre les musulmans et les « mécréants » ou encore sur les attentats de Charlie Hebdo, évoquant notamment la responsabilité du journal satyrique dans les attaques terroristes ayant fait 17 morts.

Cette mosquée clandestine ainsi que les discours radicaux prêchés, seraient connus des services de police mais sans que cela ne génère une réaction des autorités.

Source

vu sur : http://www.europe-israel.org/2015/02/une-mosquee-salafiste-clandestine-a-ales-qui-a-deja-sa-radio/

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions