Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 04:13
En France on préfère construire des abris pour clandestins et laisser à la rue nos concitoyens

Les faits divers sont parfois la démonstration d’un malaise sociétal. Celui que je vais rapidement vous décrire nous compte l’étrange histoire de la pauvreté en France.

Etrange histoire, en effet, puisque notre pays a les capacités financière de loger ses Sans Domicile Fixe (SDF). Ils l’avaient dit, ils l’ont promis : Jospin en 2002, Sarkozy en 2007. C’était l’objectif « Zéro SDF », respectivement d’ici à 2007 et d’ici à 2009.

Des années plus tard, le nombre de SDF ne cesse de s’accroitre. La Fondation Abbé Pierre a montré qu’entre 2011 et 2014, le nombre de SDF a augmenté de 50%. En 2014, cette fondation comptait 141 500 SDF dont 30 000 enfants. A cela il faut ajouter le nombre de mal-logés : 3 600 000 personnes. Soit 5% de la population totale. Ces chiffres font froid dans le dos tant il est inquiétant de voir qu’un pays développé comme le notre n’arrive pas à réduire sa pauvreté.

Parmi les mal-logés il y a Micheline, une retraitée de Rochefort qui vit dans un garage de 10m2, sans eau et sans électricité. Le journal Sud Ouest nous décrit une femme ancienne chauffeur de bus et de poids lourd qui, après certaines mauvaises expériences de la vie s’est retrouvée à vivre dans ce garage minable.

Alors qu’elle a toujours rebondi face aux embuches de la vie, elle se sent minable aujourd’hui : « aujourd’hui, je suis presque au fond du trou. Ma vie est une merde et je suis une emmerdeuse. Je ne sers plus à rien. ». Mais la vie réserve encore une épreuve à Micheline : à la fin du mois de mars elle va devoir quitter son garage. Micheline n’est pas une héroïne comme Mamie Loto mais une retraitée qui, après avoir connu de nombreux malheurs, a sombré dans l’alcoolisme.

... Les malheurs des français sont souvent oubliés au profit des malheurs des étrangers.

Georges Marchais, certes communiste mais surtout pragmatique, déclarait souvent : « mieux vaut la Corrèze que le Zambèze ». Aujourd’hui, la gauche a oublié la Corrèze et se penche sur les malheurs du Zambèze. Loin de moi l’idée de nier les difficultés et les atroces conditions de vie de tous les migrants qui, à travers le monde, risquent leurs vies pour atteindre un pays occidental afin d’avoir une meilleure qualité de vie. Mais, la pauvreté appelle à la pauvreté. Ainsi, en laissant la porte grande ouverte à l’immigration, la France tente de soigner les maux du monde en se rendant malade.

Malheureusement pour son âme charitable, la France n’a plus les moyens (les a-t-elle eus un jour ?) de panser la misère de la planète entière. Tout juste de quoi s’occuper de la sienne.

Mais puisque pour notre élite trop mondialisée le Zambèze vaut mieux que la Corrèze, on pond des lois qui favorisent l’immigré face à l’autochtone. Les exemples sont légion mais la plus choquante pour moi fut celle du droit au logement opposable pour les clandestins (oui, oui les clandestins !).

Alors, face à cette situation les français se tournent vers le seul parti qui, aujourd’hui, semble le comprendre : le FN. Et ce choix, bien que démocratique, est une crainte pour l’ensemble de notre classe politique.

« J’ai peur que mon pays se fracasse contre le FN » a déclaré ce dimanche Manuel Valls. Ce n’est pas une peur, ce n’est qu’une conséquence malheureuse de notre classe dirigeante à comprendre les problèmes des français.


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/03/09/en-france-on-prefere-construire-des-abris-pour-clandestins-et-laisser-a-la-rue-nos-concitoyens/#YmsHvdPkhdopougj.99

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société