Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 03:11
Intervention de Valls : la malhonnêteté médiatique et la complicité journalistique avec le PS

Comme de bien entendu, lorsque la droite est au pouvoir, chaque centime est épié, analysé, décrypté par des socialistes hystériques surtout pour des élections présidentielles, d’une importance capitale pour notre pays. Chaque voyage est passé au crible de la censure quasi soviétique d’une opposition énervée, jalouse, maladive. Les émissions télévisuelles et radio son minutées, décortiquées, écoutées, réécoutées pour déceler le moindre propos hors sujet qui pourrait donner l’occasion de se plaindre en faisant passer le temps d’antenne sur un sujet autre, poussée et relayée pour tous les procéduriers médiatiques de gauche. Alors,

ils vous remettent un peu de temps d’antenne par ci, un peu de frais de campagne par-là, un soupçon de déplacement hors propos, un rien de discours de campagne dans une allocution d’état et vous voilà pris au piège de la désinformation, de l’injustice, prisonnier de la toile arachnidematiatique des prédateurs politiques qui ne vous relâcherons plus, qui répèteront le thème sans cesse, s’époumonant sur le sujet à en perdre le souffle.

Les temps ont changés. Majorité et opposition sont inversées. Seule subsiste la malhonnêteté médiatique et la complicité journalistique avec le PS. Pour être clair, l’exécutif actuel a tous les droits et joui des faveurs des Théophraste Renaudot en herbe qui, professionnellement ne dépasseront jamais la hauteur du gazon.

Ainsi, après des heures d’antenne volées pour des discours aussi fastidieux qu’insipides détaillant avec force calembredaines le bien fait de l’attribution d’une médaille à un « quidam prétexte » éberlué d’être sous les ors de la République, après une série de vœux mémorable pour la quantité d’inepties qu’elle renferme et une récupération de Charlie à l’exploitation douteuses, notre exécutif, à nos frais, a entrepris de faire remonter le parti socialiste dans les sondages qui concernent les élections départementales. Le travail est considérable, le parti exsangue. Il leur faut faire alors force voyages, émissions radio et télévisées qui ne coutent rien, c’est l’Etat qui paie, mais quand même, derrière lui, restent des citoyens affligés par chaque centime prélevé supplémentaire.

Sans faire état du moindre sens moral, Valls, le grand moralisateur, celui qui, à l’assemblée nationale amène régulièrement sa veine jugulaire externe à la limite de la rupture, laissant ses opposants sans voix de peur de l’entrainer soudainement vers une crise d’apoplexie irréparable qui pourrait les contraindre à prendre en mains un pays rendu ingérable par les égarements du pouvoir. Le premier ministre a osé, une fois de plus, s’invité à une antenne radio/TV pour faire un meeting préélectorale concernant les départementales.

Il est parti en guerre contre le Front national. À deux semaines du premier tour, il a fait à la télévision un réquisitoire contre le parti d’extrême droite.

«C’est l’enjeu des élections départementales», a-t-il vociféré, tout en remémorant le tiers des suffrages que peut envisager le FN «J’ai peur pour mon pays. J’ai peur qu’il se fracasse contre le Front national», a expliqué le pathétique Manuel en faisant part de son «angoisse». Ensuite, il s’en est pris aux candidats du front national «souvent inconnus, souvent issus des mêmes familles, souvent pas sérieux, souvent, pour certains d’entre eux, ne savent pas qu’ils sont candidats» et accusés de conduire au «désastre pour les Français, à la ruine».

Puis, c’est le drame, l’autoaccusation, l’aveu de complicité, l’imposture suprême : «Tous les jours la presse le rappelle, les propos antisémites, les propos racistes, les propos sexistes, les propos homophobes de dizaines de candidats. J’en appelle à un réveil des consciences», a insisté le peu performant locataire du 57 rue de Varenne avant de «revendiquer la stigmatisation de Marine Le Pen ». Il faut dire que la blonde égérie, l’inquiète au-delà des élections départementales. ...

...

Peu importe le devenir des routes, des services départementaux d’incendie et de secours, de l’organisation des actions sociales et médico-sociale du département, la prise en charge des prestations légales que sont APA, RSA, PCH…, l’action de prise en charge des enfants en difficulté, les actions prévenant de l’exclusion sociale, la protection médico-sociale de la famille et de l’enfance à travers de la santé maternelle et infantile, ...

la liste est longue et importante, alors, oui, il faut voter, mais pas pour n’importe qui, l’enjeu, au quotidien est trop important. Il faut voter pour des gens capables à la tête bien faite, sachant compter. Soyez attentifs au pédigrée et à l’âge des candidats. Tout abus sera chèrement payé par votre collectivité, vos impôts s’en ressentiront, mais il faudra boire le calice (excusez, le verre) jusqu’à la lie.

Monsieur Valls qui ne dit pas aux français pour quoi ils vont voter est prêt à discuter avec l’UMP, essayant de refaire le coup de l’unité nationale, disant penser pouvoir se retrouver sur l’essentiel, sauf bien entendu pour faire de l’ouverture ministérielle et prendre en compte des amendement qui ne pourraient pourtant n’apporter qu’un plus. ...

J’ai peur que vous ne soyez déçu, Monsieur le premier ministre, les français fatigués par vos péripéties, changements, demi-tours, mépris, flagorneries mensongères et ruineuses sont devenues des électrons libres. ... Vous êtes en guerre contre le peuple, la méfiance est de rigueur des deux côtés car comme disait un proverbe espagnol qui n’aurait pas dû vous échappé : «La guerre arrivée le diable agrandit son enfer.»


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/03/09/intervention-de-valls-la-malhonnetete-mediatique-et-la-complicite-journalistique-avec-le-ps/#HmzU1GwsK8XMpSEB.99

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique