Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 02:39
Les élus locaux veulent pas baisser leurs dépenses et augmenteront les impôts des français

Selon un sondage OpinionWay, trois Français sur quatre craignent une hausse des impôts locaux l’année prochaine. Et leur crainte semble fondée, puisque les collectivités semblent privilégier la hausse de la fiscalité à la réduction des dépenses pour équilibrer leurs finances.

Les collectivités rencontrent des difficultés en raison des baisses de dotations successives de l’Etat

En effet, la promesse gouvernementale des « 50 milliards d’économies » sur la fin du quinquennat intègre 11 milliards de baisses de dotations aux collectivités. Pour l’année 2015, cette baisse sera de 3,7 milliards. Cependant, ces mesures ont été prises à la suite du constat que les collectivités ne faisaient pas assez d’efforts pour réduire leur dépense de fonctionnement, comme l’a plusieurs fois souligné la Cour des comptes. Le secrétaire d’Etat au budget a précisé que la hausse de la masse salariale des collectivités était de 4 % pour, en 2014.

Mais ces dépenses ne sont-elles pas liées aux compétences grandissantes des collectivités ?

Certes, il y a eu des transferts de compétences ces dernières années, qui occasionnent des dépenses nouvelles. Toutefois, le rapport 2014 de l’Observatoire des finances locales impute cette hausse à l’essor de l’intercommunalité, qui devait pourtant initialement permettre une réduction des dépenses en mutualisant des services !

Quelles sont les pistes offertes aux collectivités ?

Si la maîtrise de la masse salariale et des dépenses non essentielles serait une piste solide, la plupart des collectivités semblent toutefois privilégier la manne fiscale. La hausse de 0,9 point des bases des impôts locaux, votée par le Parlement pour 2015, promet des recettes fiscales dynamiques. Or de nombreuses collectivités, comme Strasbourg, Bordeaux et Lyon, ont déjà annoncé qu’elles iraient plus loin et augmenteront le taux de la taxe foncière et de la taxe d’habitation.

Pourtant, trois Français sur quatre souhaiteraient que toute hausse de la fiscalité soit précédée d’une réelle évaluation de l’efficacité des dépenses pour éviter le gaspillage…

Bulletin de réinformation


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/02/25/les-elus-locaux-veulent-pas-baisser-leurs-depenses-et-augmenteront-les-impots-des-francais/#rJWuIBi7lBm7sjWR.99

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société