Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 01:45

Manuel Valls entend donc lutter contre« l’apartheid territorial, social et ethnique » en menant à son encontre « une politique de peuplement », un plan présenté sous le terme « Égalité et citoyenneté ».

Il s’agit de construire, hors les banlieues et sous couvert de « ne pas ajouter de la pauvreté à la pauvreté », des logements sociaux et de contraindre les mairies – par le truchement des préfets – à appliquer la loi Duflot, en augmentant le taux obligatoire des constructions, lequel passe de 25 % à 30 %. Mais on ne nous a pas tout dit.

Une enquête menée en Haute-Savoie par un journaliste suisse révèle la trouvaille de l’État français, qualifiée de « bombe ». Et quelle bombe !

Cette mesure enjoint les maires à déclarer à l’État tous les terrains constructibles disponibles se trouvant sur les 1.200 communes présentement répertoriées. Pour le maire de Faucigny, « le gouvernement est en train de retirer tout pouvoir aux communes », et d’expliquer que si jusqu’à présent l’État donnait des normes imposables pour les taxes foncières et d’habitation, la mairie, elle, en définissait le taux.

Mais le pire est à venir. Selon l’article 1.396 et projet de loi des finances rectificatives pour 2014, les propriétaires de parcelles concernées, de la plus petite à la plus grande, devront s’acquitter en 2015 d’un nouvel impôt, la taxant à 5 euros du mètre carré, à 10 euros en 2016.

 

Lire aussi : 75 % ! Oui, mais…

Pour une des habitantes de Faucigny, le calcul est vite fait : à 5 euros du mètre carré, son terrain de 2.000 mètres carrés lui coûtera cette année 10.000 euros, 20.000 l’année prochaine. « Si on doit payer ça, on est obligé de vendre notre maison […] on sera obligé d’aller dans des logements sociaux. » En outre, selon la loi susnommée, même si le terrain à bâtir ne se trouve pas en zone où la demande excède l’offre (« en flux tendus »), son propriétaire pourra cependant être assujetti à une taxe de 3 euros du mètre carré. « Une loi digne d’une démocratie totalitaire », s’émeut le journaliste.

 

Délation, expropriation : les mots sont lâchés. Le logement social ? Un chantier à 1 milliard d’euros, estime Manuel Valls. Un chantier à marche forcée pour prétendument favoriser la mixité sociale ethnique et culturelle, quand 40 ans de cette mixité dans les banlieues est un échec retentissant, quel but inavouable poursuit le gouvernement ?

 

Quelle affreuse perspective pour ceux, aussi, qui avaient quitté la banlieue pour ne plus subir les effets délétères d’une immigration inassimilable parce que de masse, qui vont donc voir débarquer ceux qu’ils avaient fuis il y a quelques années.

Et avec quelles conséquences ? Pour la plupart, la ruine, le désespoir des petits propriétaires à ne plus pouvoir léguer à leurs enfants et petits-enfants le bout de terrain depuis toujours dans la famille. Des suicides en perspective…

Écologiquement, esthétiquement ? À Faucigny (513 âmes), la montagne défigurée et, partout ailleurs, la laideur sciemment orchestrée. Aujourd’hui, 1.200 communes concernées. Demain, la France devenue un immense parc d’attraction de logements sociaux ? Ils nous avaient prévenus : par la force, par la contrainte, par la coercition. Au fond, l’État organise la rafle des terrains.

Caroline Artus

vu sur : http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/logements-sociaux-letat-rafle-les-terrains,167431?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=84dd34eb10-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-84dd34eb10-30494613&mc_cid=84dd34eb10&mc_eid=3bbbfa4636

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société