Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 03:20
Selon le Canard enchaîné, l’Elysée n’a pas pu bloquer un redressement fiscal pour Mediapart

Avec l’enquêteur Benjamin Dormann, auteur d’Ils ont acheté la presse (1), nous avons été les premiers à vous en parler, il y a 2 ans,Mediapart fraude le fisc, et ils doivent pour le moment quelques 4,2 millions d’euros au fisc.


Autant dire qu’ils sont en faillite virtuelle.
Pour éviter cela, Edwy Plenel a mis en branle tous ses réseaux trotskystes, qui sont très puissants, jusqu’au plus haut sommet de l’État.
Mais d’après le Canard enchaîné, cela n’a pourtant pas suffi à annuler ce redressement fiscal.

Mais ce n’est pas tout.
Autre mauvaise nouvelle pour Mediapart (et tous les médias s’étant auto-appliqué une TVA de 2,1% au lieu de 19,6 puis 20%), leur principal argument vient de tomber.

Selon le Figaro du 6 mars 2015, “La Cour de Justice de l’Union européenne a tranché. La France ne pourra pas continuer à appliquer un taux de TVA réduit à 5,5% sur les livres numériques. L’Hexagone a été prié de revoir sa copie en appliquant la TVA classique à 20%. ”

Plenel et ses copains du Spiil (le syndicat gauchiste des médias en ligne) expliquaient pourtant jusqu’ici que la TVA du livre numérique étant alignée sur celle du livre, il était normal que la TVA sur les médias en ligne soit alignée sur celle des médias classiques.
Perdu.
La conséquence de cette décision est simple : les comptes de tous ces médias en ligne (2) qui continuent de déclarer une TVA à 2,1% risquent le redressement également pour ces dernières années, rétroactivement.
Cela signifie que Mediapart doit en réalité plus de 6 à 7 millions d’euros au fisc !


Les révélations du Canard invalident l’argument de Plenel selon lequel ce redressement fiscal est une “vengeance de l’affaire Cahuzac”.
Au contraire, Hollande vole à la rescousse de celui qui a contribué à faire sauter son ministre de l’économie…
Encore de l’enfumage de la part de Plenel, qui ne rate décidément pas une occasion de se faire passer pour une victime.
Les révélations du Canard enchaîné démontrent également, s’il le fallait encore, que nous vivons dans une république bananière et sous domination marxiste, où un vulgaire journaliste se réclamant d’un meurtrier de masse, Trotsky, peut réussir à faire pression sur le Président de la République !

C’est d’ailleurs à cause de ces pressions que les sommes dues n’ont toujours pas été collectées à ce jour, l’administration fiscale n’étant pas connue pour ses largesses.
Pendant ce temps, les autres contribuables qui fraudent le fisc sont harcelés quotidiennement par les huissiers, et il n’est pas rare que le fisc emploie l’arme absolue qu’est le prélèvement forcé.
On ne connaît d’ailleurs pas le calendrier imposé à Mediapart, le Canard ne le révèle pas, mais cela fait déjà plus d’un an que le redressement a été annoncé officiellement par voie de presse…
Tout cela se passe dans un silence médiatique absolu, mis à part le Canard enchaîné et Enquête & Débat…
Forcément, on ne peut attendre de médias qui ont fraudé le fisc de dénoncer un autre média qui a fraudé comme eux.

Le Canard n’a jamais trempé dans ces combines, sa présence sur Internet étant minimaliste.
A suivre donc, mais ne nous réjouissons pas trop vite, on peut compter sur l’oligarchie pour trouver un échappatoire à la justice.

Après tout, Christiane Taubira, qui avait soutenu Mediapart quand il fut révélé qu’ils fraudaient le fisc, n’est-elle pas garde des Sceaux ?

Dormez tranquilles braves gens, le danger c’est le FN.

—-
(1) réédition parue récemment aux éditions Jean Picollec, voir ou revoir l’interview de Benjamin Dormann pour la réédition de son livre.

(2) comme Mediapart, Causeur, le Figaro et tant d’autres. Si le fisc faisait son travail, la plupart des médias en France feraient faillite instantanément, on y verrait un peu plus clair.

source

vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2015/03/lelysee-na-pas-pu-bloquer-un.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique