Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 02:56
En 2017, François Hollande sera candidat, et il pourrait bien être réélu…

Election 2017, les « sympathisants de gauche » préfèrent Valls, révèle un sondage Ifop pour le JDD. Pour François Hollande, qui est candidat à sa réélection, c’est un signe plutôt déplaisant, mais pas contraignant.

Les votants de gauche n’auront en effet pas à désigner leur candidat. Il est de tradition que le candidat sortant n’ait pas à se soumettre au vote des militants.

Le sondage de l’Ifop pour le JDD, réalisé du 13 au 16 avril montre que François Hollande va devoir se bagarrer, c’est la mauvaise nouvelle, pour redevenir l’homme de la gauche.

Lui sont préférés Manuel Valls (29%) et Martine Aubry (19%), François Hollande arrivant troisième à 11 points (18%). (Ségolène Royal arrive en quatrième position avec 13%).

Incompétent dans le costume de chef d’Etat, Hollande a montré par son élection, alors que ses amis politiques ne croyaient pas en lui, qu’il est un fin stratège politique. Et il a les médias pour lui.

En 2017 donc, se présenteront au premier tour François Hollande, le candidat de la droite complexée, probablement et hélas Nicolas Sarkozy, et bien entendu Marine Le Pen, dont les chances de se retrouver au second tour sont bien plus solides que lors de la surprise percée de son père contre Jacques Chirac en 2002.

En tous cas, les médias font tout pour que la candidate FN monte en puissance. Sans prendre des paris audacieux, ils sont assurés que c’est à la droite qu’elle prendra des voix, et qu’elle permettra à Hollande de se maintenir au second tour.

Comptez sur les journalistes (dois-je rappeler que 70% sont de gauche, 15% d’extrême gauche, que le service public est d’une neutralité toute syndicaliste, et qu’il y a trop de doigts sur une main pour additionner le nombre de médias de droite ?), qui n’ont pas perdu la main, pour détruire avec les mêmes ficelles le candidat Sarkozy (si vous n’avez jamais entendu parler du restaurant de riches que fréquente Hollande, vous entendrez encore parler du Fouquet’s, et bien entendu du bling-bling).

Au premier tour, l’objectif est clair pour la profession journalistique : éliminer l’UMP. Pour cela, vu le désastre des années socialistes, ils n’ont pas trop le choix, même s’ils comptent sur le fait que les Français ont la mémoire courte : noyer le poisson, détourner l’attention, oublier le passé.

  • François Hollande n’étant pas le préféré, et la gauche n’ayant pas été capable de se régénérer ni d’apporter la moindre proposition sociétale efficace, ils joueront la diversion.
  • Et ils aideront Marine Le Pen à détruire Sarkozy (ou le candidat de droite) : vous la verrez partout sans qu’elle soit trop diabolisée, et ils lui prêterons main forte en multipliant les attaques contre l’UMP.

Au second tour, les journalistes et les stratèges de la rue Solférino sont assurés de pouvoir compter sur le « front républicain » fourre-tout d’inspiration totalitaire, mais qui n’a jamais fait défaut, ce que les dernières élections locales ont confirmé.

Pour éjecter Marine Le Pen, on ne verra certes pas du 80% comme pour Chirac, mais j’imagine qu’un bon 65% (le centre, la frange la plus à gauche de l’UMP, et la gauche) donnera à François Hollande un second mandat, une continuité dans la médiocrité.

Dire qu’il suffirait que la droite cesse d’avoir honte d’être à droite pour que tout change… Qu’elle se rappelle que les Socialistes sont alliés avec « la dictature du prolétariat », avec l’extrême gauche dont la lutte des classes pour détruire la classe moyenne est au cœur du programme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique