Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 02:30

C'était en pleine campagne des départementales, voilà trois semaines, alors que le gouvernement courait les estrades et que Manuel Valls frisait la crise d’apoplexie, écumant de rage contre le Front national.

Monsieur Martin Schulz, président de l’institution européenne qui veille avec tant de soin sur notre sort, annonçait à grands sons de trompes avoir saisi l’OLAF, l’Office européen de lutte contre la fraude. Dans son viseur, les 20 assistants parlementaires du Front national.

Les assistants parlementaires « doivent nécessairement et directement travailler à l’exercice du mandat parlementaire des députés européens […] On ne peut pas être payé par le Parlement européen et travailler pour un parti », avait alors rappelé monsieur Schulz. Or, quand il avait pointé son petit crayon et ses stabilos sur l’organigramme du parti, il avait découvert leur nom. Et leur criminelle forfaiture : ils apparaissent dans l’organigramme du FN. Ce qui pourrait, en effet, laisser supposer qu’ils ne travaillent pas exclusivement à Bruxelles, Strasbourg ou Luxembourg. Et ça, ça n’est pas bien du tout. C’est même « streng verboten » !

Les élections sont passées. Le PS a trépassé. Manuel Valls s’est fait prescrire du Temesta et attache sa main dans sa poche pour ne plus la voir s’agiter toute seule.

Et ce matin, le parquet de Paris annonce l’ouverture d’une enquête sur le FN. Répondant au signalement du Parlement européen, la justice française doit maintenant déterminer s’il y a fraude ou non du côté de la dame blonde. Si oui, on l’estime à 7,5 millions d’euros pour la mandature.

Mais comme disait un élu vert le mois dernier, l’OLAF va avoir du mal à s’y retrouver et le parquet de Paris itou, car sur les 20 députés incriminés, 16 sont des « locaux ». C’est-à-dire des assistants qui, « contrairement à leurs confrères, travaillent dans la circonscription de leur député et doivent représenter ses intérêts ».

Le même jour – ce qui, j’en conviens, n’a aucun rapport avec la choucroute strasbourgeoise -, on apprend par Le Point que l’enquête promise par le parquet de Paris au juge Van Ruymbeke sur un hypothétique compte en Suisse de la famille Fabius, non déclaré au fisc, n’aurait sans doute jamais lieu.

Alors qu’il instruisait l’affaire de ce brave Cahuzac – l’homme qui mentait à l’insu de son plein gré -, le juge avait reçu les confidences d’un témoin suffisamment « digne de foi » pour demander « un supplétif pour faits nouveaux sur les agissements de la banque Pictet de Genève » censée détenir ce compte de la famille Fabius. C’était le 3 juillet 2013. Cinq jours plus tard, le 8 juillet donc, le parquet assurait le juge de l’ouverture d’« une enquête préliminaire distincte [de l’information judiciaire ouverte contre Jérôme Cahuzac, NDLR] sur les agissements de la banque Pictet afin d’en vérifier la réalité, la portée et l’ampleur », écrit Le Point.

Vingt mois se sont écoulés depuis et rien n’a bougé. L’enquête sur l’affaire Cahuzac est aujourd’hui close et celle sur une hypothétique affaire Pictet/Fabius n’a jamais commencé. Le Point avance bien une explication : « Entre-temps, le gouvernement a créé un parquet national financier chargé de toutes les affaires politico-financières », dont celles qui touchent particulièrement le clan Sarkozy.

Certes, il y a de quoi faire, alors ça les occupe beaucoup, forcément. Et si, en plus, il leur faut enquêter sur les assistants parlementaires du Front national, je ne vous dis pas le boulot… Alors, Fabius, hein…

vu sur : http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/fraude-fiscale-le-parquet-fait-ses-choix-le-fn-dans-le-viseur-fabius-hors-champ,168165?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=5deb6e39ad-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-5deb6e39ad-30494613&mc_cid=5deb6e39ad&mc_eid=3bbbfa4636

Marie Delarue

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique