Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 03:00
Le préfet ouvre une enquête sur des supposées prières de rue à Lyon

RELIGION - Suite à un courrier d'un élu FN du IIIe arrondissement de Lyon, le préfet du Rhône Michel Delpuech a demandé à la police de mener une enquête sur des prières de rue qui se dérouleraient dans le quartier de la Guillotière.

Une provocation pour certains ? Un manque de place pour d'autres ? La question des prières de rue se retrouve sur le devant de la scène à Lyon. Un sujet sensible que le préfet du Rhône Michel Delpuech a décidé de prendre à bras-le-corps. Le représentant de l'Etat a demandé aux services de police d'enquêter sur des supposées prières qui seraient effectuées sur la voie publique dans le quartier de la Guillotière à Lyon.

Et c'est un courrier qui est à l'origine de cette investigation. Une lettre envoyée par Romain Vaudan, Conseiller FN du IIIe arrondissement de Lyon. Publié ce lundi 20 avril sur son site Internet, le courrier s'insurge contre des prières de rue effectuées par "au moins une trentaine d'individus de confession musulmane le 10 avril dernier", à l'angle des rues Gutenberg et de l'Epée. Pour l'élu d'extrême-droite, ces actes représentent "une atteinte grave aux principes et aux valeurs de notre République".

L'élu FN dénonce "une démonstration de force"

Suite à cette missive, la réponse du préfet ne s'est pas fait attendre. Une enquête a été ouverte. Interpellé à ce sujet lors du conseil d'arrondissement ce lundi, le maire (PS) du IIIe arrondissement, Thierry Philip s'est montré clair, comme le rapporte le quotidien Le Progrès. : "J'espère que le rappel au règlement suffira. Il est interdit de prier dans la rue, quelle que soit sa religion."

Pour Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon, ces actes sont commis sur la voie publique par "manque de place dans les lieux de prière" comme il le souligne toujours dans les colonnes du quotidien. Assimilant dans son courrier ces prières de rue à "une démonstration de force", l'élu FN a également suscité une vive réaction de la part du recteur de la grande mosquée : "certains utilisent le moindre faux pas pour allumer la mèche."



Lire l’article sur News Republic

Lire l’article d’origine

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions