Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 01:50
St Ouen : encore un Juif roué de coups par 3 Musulmans à la sortie de la synagogue
St Ouen : encore un Juif roué de coups par 3 Musulmans à la sortie de la synagogue

Un juif a encore été violemment agressé, en sortant de la synagogue, par trois musulmans, en France, pays qui compte le plus d’agressions violentes contre les juifs au monde, pendant que le gouvernement fait diversion en inventant un problème d’islamophobie très symbolique.

«Ils m’ont tabassé. Ils m’ont donné des coups à la jambe, au dos et c’est là que mon premier agresseur a sorti un couteau» explique Salomon, qui ajoute, « je suis déboussolé, angoissé, j’ai peur de sortir de chez moi, cela m’a complètement traumatisé ».

Ce n’est pas comme si on ne s’y attendait pas. Aucun observateur sérieux songeait qu’il s’agissait d’autre chose que d’une accalmie, après que des Juifs aient été tués en janvier dans une supérette casher Porte de Vincennes : les musulmans nourris à la haine des juifs sont très nombreux, et rien ne les arrêtera tant qu’un seul juif sera sur le sol français, dont ils ont fait leur terre de conquête.

Ce patron de supermarché de 53 ans, qui vit à Saint-Ouen depuis 15 ans, a été violemment agressé, samedi par trois musulmans, alors qu’il sortait de la synagogue.

Double agression : Salomon raconte, mais il n’a pas le droit de dire que les agresseurs sont des arabes :

« Je sortais de la synagogue, vers 13 h 20, et je remontais la rue du Docteur Bauer. Je venais de quitter le rabbin quand un jeune, derrière moi, commence à me traiter de sale juif, à plusieurs reprises. Je n’ai d’abord pas réagi, puis il s’est approché de moi et a commencé à me cracher dessus. Je me suis tourné face à lui et lui ai dit d’arrêter, et je l’ai poussé. Il m’a mis un coup de tête, je saignais de partout, je n’ai rien vu venir »,

Salomon, un homme « sans histoire, respectueux et religieux », selon ses propres mots, a tenté de se défendre, mais le prédateur antisémite a été rejoint par deux autres jeunes.

Vas-y, pique-le, le Juif

« Ils m’ont tabassé. Ils m’ont donné des coups à la jambe, au dos et c’est là que mon premier agresseur a sorti un couteau. J’entendais les autres qui disaient Vas-y, pique-le, le Juif. J’ai vu la mort devant moi… J’étais plein de sang, j’ai sauté sur lui pour lui faire tomber son couteau, je l’ai tapé, je ne voulais pas le lâcher. Des gens ont commencé à crier Appelez la police ! Ses copains m’ont mis un dernier gros coup dans le ventre, et tous les trois ont disparu en un éclair. »

Choqué, Salomon rentre chez lui et passe une nuit blanche.

« J’étais sûr et certain qu’ils allaient me tuer », ajoute Salomon.

Hier dimanche, il a déposé plainte au commissariat et sa plainte a été enregistrée. Pour rien : les coupables seront trouvés car la police fait du bon travail, et ils seront vite, très vite remis en liberté car la justice rouge entoure les gens issus de l’immigration de tous leurs soins.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a condamné cette agression. « Si les sites de la communauté juive sont surveillés, les Juifs restent des cibles vulnérables, dans la rue, comme dans les commerces. »

Le gouvernement ne fait rien pour lutter contre la source de l’antisémitisme, à savoir l’antisionisme radical des médias qui incite à la haine des juifs, et les prières de haine contre les juifs et les chrétiens récitées dans les mosquées.

Les Juifs n’ont aucun moyen de se défendre. Ils n’ont pas le droit d’être armés. Les musulmans radicaux et les racailles n’ont pas ces problèmes. Pris en flagrant délit avec des armes de guerre, des Kalachnikov, la justice les laisse en liberté.

Les Juifs n’ont aucune autre solution que de quitter la France. Le Canada, l’Australie, les Etats Unis, et bien entendu Israël. Ce n’est plus un choix, c’est une question de survie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions