Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 01:44
Des islamistes fichés en liberté dans Paris – et personne ne rechigne

Selon Le Parisien, deux islamistes, dont un fiché comme dangereux, ont repéré les lieux et pris des photos autour de l’appartement de Riss, le directeur de Charlie Hebdo.

Le Parisien rapporte que les deux hommes – l’un est fiché par les Renseignements généraux pour ses liens avec l’islamisme radical, ont été remarqués par la police qui surveille l’immeuble, ont été brièvement interpelés, interrogés, puis relâchés, après avoir pris des photos, le 12 et le 13 mai.

Identifiés, ils ont des casiers judiciaires chargés, rapporte Le Parisien.

L’un des deux est même fiché par la sûreté de l’État, une « fiche S », pour appartenance à l’islamisme radical. Et c’est un homme libre.

Libre, même après avoir été observé faisant le repérage devant l’immeuble de Riss. Libre, même après que Sid Ahmed Ghlam, le djihadiste qui a assassiné une jeune mère de famille, Aurélie Châtelain, à Villejuif en avril dernier, et projeté des attentats contre des catholiques alors qu’ils étaient à l’église, également fiché S, a précisé la nature de la menace terroriste que font peser ces Français sur leurs concitoyens.

Ghlam est membre de l’Etat islamique, il avait reçu l’ordre de commettre l’attentat dans l’église d’un islamiste basé en Syrie, et lui aussi était libre.

Les islamistes qui prenaient des photos devant chez Riss probablement aussi. Ce n’est que parce que Riss est sous protection policière que ces deux islamistes ont été repérés. Entendus par la police, ils ont nié avoir pris des photos, affirmant qu’ils étaient passés devant l’immeuble par hasard, et ils sont rentrés chez eux, libres.

Combien d’autres, de centaines, de milliers de musulmans fichés S, sont libres de leurs mouvements et ne peuvent pas être surveillés ?

Tous les terroristes sans exception qui ont commis des attentats mortels depuis Merah en 2012 avaient deux points en commun : ils étaient fichés comme islamistes dangereux, et ils étaient libres.

J’avoue ma surprise.

Je ne comprends pas la stratégie du gouvernement en matière de terrorisme, quand les islamistes dangereux sont libres d’aller et venir et de commettre des attentats. Les Français juifs, surtout les enfants des écoles, première cible des djihadistes, jouent à la roulette russe.

Je suis catastrophé que les lignes que je viens d’écrire auront dans quelques mois un retentissement rendu douloureux par le prochain attentat.

Le mot prévention a été supprimé du dictionnaire socialiste ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société