Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 02:48
islamisme radical : un homme au profil inquiétant interpellé à Marseille « C’est le genre d’individu dormant, l’exemple même du terrorisme individuel fondu dans la masse »

Un homme qui retire de l’argent à un distributeur automatique, à 4 heures du matin, une capuche sur la tête et des lunettes de soleil sur le nez. Il n’en fallait pas davantage pour exciter le flair des fonctionnaires de la Bac qui ont procédé au contrôle de cet homme de 30 ans, avenue Mendès-France (8e arr. de Marseille).

Samy A. était dans le viseur des enquêteurs pour des faits de vols et usage de cartes bleues. Mais en l’espace d’une perquisition, c’est un autre radar qui s’est braqué sur lui : celui du Renseignement intérieur, qui avait déjà une « fiche S », pour sûreté de l’État, à son nom. Car les individus jugés susceptibles de préparer des actes nuisibles pour la sécurité du pays ont leur fiche.

À son domicile situé dans le quartier de Bonneveine (8e), les policiers marseillais ont saisi une trentaine de cartes bleues volées et une vingtaine de téléphones portables sans doute achetés avec ces dernières.

« Ce qui permet d’avoir des portables intraçables et qui, en cas d’acte terroriste, nous empêche de remonter un éventuel réseau », détaillait hier une source judiciaire. Mais aussi des ordinateurs qui sont étudiés de près. Tout simplement parce que les enquêteurs ont également trouvé des ouvrages aux thèmes inquiétants.

« Des livres du genre manuel du parfait faussaire, mais aussi et surtout du parfait apprentiterroriste », glissait hier un proche de cette affaire délicate.

« Mais aussi des documents relatifs au financement d’un éventuel départ vers la Syrie. Était-ce pour lui et un proche ou était-ce pour une ou plusieurs recrues ? C’est là toute la question « , enchaîne un enquêteur. Selon nos informations, ce sont des contacts avec des recruteurs pour le djihad installés dans le sud-ouest de la France qui lui a coûté dans le passé d’être repéré par le Renseignement intérieur.

Un service qui, aujourd’hui, étudie la possibilité d’enquêter plus en profondeur sur cet homme d’ores et déjà mis en examen jeudi et écroué pour escroquerie. « Il semble avoir un profil de logisticien, voire de financeur », assure une source judiciaire.

« Le genre d’individu dormant »

L’homme aurait d’ailleurs pu amasser de l’argent en proposant à la location des appartements fictifs. Avec les documents administratifs qu’il réclamait aux locataires intéressés, il ouvrait des comptes bancaires et souscrivait alors des crédits. « C’est le genre d’individu dormant, l’exemple même du terrorisme individuel fondu dans la masse », s’inquiétait hier un magistrat.

« Et le problème, c’est qu’on ne peut pas les intercepter, sauf coup de chance, car on ne les connaît pas. C’est comme pour un premier braquage, si on n’attrape pas le gars en flagrant délit, c’est compliqué… »

Selon nos informations, le parquet antiterroriste pourrait reprendre le dossier, afin de déterminer quelles sont les réelles connexions de cet homme, sa potentielle dangerosité et si les butins de ses escroqueries servent une cause islamiste.

Source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International