Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 03:30
L’armée remplace ses 4×4 Peugeot fabriqués à Sochaux par des Ford « made in USA »

Pour remplacer la P4 assemblée à Sochaux, l’armée française préfère un Ranger américain au Duster modifié par Poclain Etupes pour Renault. Incompréhension dans le pays de Montbéliard.

A l’heure ou les emplois sont rares, on croyait que le made in France sur le refrain « produisons français, achetons français », était un credo cher au gouvernement. L’armée française, qui achète des Ranger pur jus américain pour remplacer ses illustres P4 (Peugeot quatre roues motrices) assemblées à PSA Sochaux, ne fait que grattouiller un peu plus là où ça démange les constructeurs tricolores.

Renault avec son Duster et Citroën avec son Berlingo spécialement modifiés pour l’armée, se retrouvent (pour l’instant du moins), sur la touche d’un marché où Poclain Véhicules (Étupes) et Nedey (Montbéliard) étaient également positionnés.

Les deux régionaux de l’étape en sont verts de rage. Ou plutôt « vert Otan », comme la couleur du solide 4×4 Duster équipé pour traverser des gués de 80 cm d’eau, présenté au grand public la semaine dernière à Montbéliard. À l’occasion du lancement du nouvel Espace à la concession Renault. Depuis, le prototype a rejoint Paris.


Forcément, ce robuste véhicule tout terrain scotche les regards, interpelle les curieux. « Modifié par Poclain Étupes pour Renault, ce véhicule susceptible de transporter quatre soldats et leurs bardas était destiné à l’armée française, voué à crapahuter sur les terrains d’opérations extérieures », résume Pascal Bernard, le directeur général de Poclain, entreprise qui fait de la transformation de véhicules pour une flopée de constructeurs automobiles (Peugeot, Citroën, Renault, Nissan, Mercedes, etc.). Poclain Étupes a d’ailleurs signé la série spéciale du Cactus Citroën (Cross raider), version tout terrain, présentée à Genève.

Obama équipe-t-il son armée avec des véhicules français ?

L’armée française, via l’UGAP (centrale d’achat public), a donc préféré au Duster et au Berlingo, le Ford Ranger US. « Celle-là, elle est bien bonne ! », lâche un visiteur interloqué. « Obama vient-il nous acheter des véhicules français pour équiper ses armées ? » « L’État français qui, avec les impôts français, achète made in US au moment où on a grand besoin de travail, c’est juste fort de café », ajoute un autre.

Il avait pourtant passé les tests tout terrain avec succès

Comme toute histoire a un commencement, celle-ci débute par un appel d’offres de l’armée voulant renouveler, pour partie, son parc vieillissant de P4, un 4 roues motrices développé par Peugeot, pour la motorisation, en collaboration avec Mercedes, pour la carrosserie. La première P4 (qui succède à la Jeep de 1945) est sortie des chaînes de production en 1984, la dernière en 1992.

Le nouveau marché porte sur environ 5 000 véhicules et s’étale sur deux ou trois ans. Plusieurs constructeurs se positionnent, dont Renault Dacia avec le Duster. Les transformations mécaniques spécifiques pour le marché de l’armée sont confiées à Poclain Étupes tandis que Nedey Montbéliard réalise la peinture « vert Otan ».

Le Duster revisité quatre roues motrices, « moins cher d’ailleurs que les autres véhicules en lice », passe les tests tout terrain organisé par l’armée avec succès. Le véhicule franchit même des obstacles là où d’autres concurrents restent en rade. Et puis, patatras ! La nouvelle tombe.

La première tranche de 1.000 véhicules est attribuée au pick-up américain Ford. « Autant d’heures de travail qui ne sont pas affectées à la France », lâche Pascal Bernard. « Ce marché représentait 10.000 heures de travail pour nous, sept à huit personnes à l’année. Sans parler des 100.000 € investis dans le développement pour répondre au cahier des charges de l’armée et les essais de ce Duster modifié. Idem chez Nedey. »

Tout n’est pas perdu. D’abord, 4.000 autres véhicules sont à construire. Renault et Citroën seront peut-être conviés par l’armée au prochain festin tout terrain. Ensuite, pour amortir les investissements consentis, le Duster quatre roues motrices fait désormais les yeux doux aux pompiers, à l’ONF, aux administrations comme au grand public, amateur de tout terrain.

Maintenant, les constructeurs tricolores aimeraient bien savoir pourquoi la préférence de l’armée française est allée vers le made in USA. Un échange entre les deux pays ? Genre, si tu m’achètes mes Ford Ranger, je te prends trois ou quatre Rafale ! « Nous ne sommes pas dans les secrets des dieux », concèdent les constructeurs régionaux, « ni dans celui des décisions prises dans les alcôves. »

L’Est Républicain

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Emploi - Chômage