Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 01:22

Dire que le Forum international sur la liberté de la presse est une coterie entre journalistes de gauche s’entre félicitant de la haute probité, de l’éthique, de la conscience de leur métier n’est pas totalement fidèle à la réalité. La réalité est pire.

Aidan White, journaliste au quotidien britannique Guardian, et directeur de l’Ethical Journalism Network, a présenté son organisation qui cherche promouvoir l’éthique et l’auto régulation dans le journalisme afin de lutter contre l’incitation à la haine encapsulée dans le discours des médias.

J’ai pris le micro pour lui demander si son organisation entendait lutter contre l’antisionisme radical des médias – presque 100% des médias français ont un narratif pro-palestinien et bloquent les informations israéliennes (sauf celles du quotidien d’extrême gauche Haaretz) – qui clairement incite à la haine contre les Juifs, et est à l’origine de la montée des agressions antisémites en Europe.

Savez-vous ce qu’il m’a répondu ? Et garder à l’esprit que The Guardian est probablement, avec le Monde et le New York Times, l’un des médias les plus anti-israélien dans sa couverture du conflit.

« Si le discours des médias incite à la haine contre les juifs et à la violence, nous devons en effet regarder ça de près. »

Voilà le genre d’hypocrisie dans laquelle baigne le forum…

J’ai croisé ensuite le fer avec d’autres journalistes, dont Dana Weiss, journaliste de la chaîne 2 israélienne, qui a tenté de nous faire avaler que les terroristes n’ont rien à voir avec l’islam.

Manque de chance pour elle, j’étais assis juste en face d’elle, et je ne lui ai pas laissé la chance du dernier mot. J’ai pris la parole et lui ai lancé que l’islam devait sans doute être la religion la moins chanceuse au monde, car par coïncidence, presque tous les terroristes sont musulmans et tuent au nom de l’islam.

Quand Aidan White, voulant la défendre, a tenté de me dire que Hitler était chrétien, et qu’on ne critique pas la chrétienté, je lui ai rapidement rappelé que Hitler rejetait la chrétienté, et n’a pas commis un génocide au nom de la chrétienté. Mais cela montre que si un journaliste éduqué doit faire appel à des clichés aussi usés et superficiels pour se tirer d’affaire, c’est que leur propagande est d’une fragilité que seule l’absence de contradicteurs permet d’exister. M’avoir en face d’eux les a déstabilisé.

Dana Weiss a tenté de m’attaquer sur l’islamophobie, car je venais de dire que personne n’a jamais été tué au nom de l’islamophobie, alors que 16 juifs et un nombre inquiétant sont agressés pour « venger leurs frères palestiniens. »

Elle a tenté de nous faire avaler un mensonge, vite repris par White, qu’un musulman marocain a été tué par islamophobie en début d’année dans le sud de la France. C’était leur preuve par neuf que l’islamophobie devait être combattue !

Heureusement je connais mes classiques, et ai répondu, soutenu par un ou deux confrères dans la salle, que ce n’était pas un cas d’islamophobie.

Le débat s’étant échauffé, j’ai attendu la fin de la session pour m’adresser en privé à Dana Weiss. Là j’ai vu le vrai visage de cette journaliste invitée à symboliser la presse libre, et quand l’idéologie ne peut tolérer la réalité des faits.

Je lui ai expliqué que le tueur du marocain poignardé est resté près du lieu de son crime prononçant des propos incohérents, qu’il a été interné en hôpital psychiatrique et diagnostiqué schizophrène. Détruisant le seul et pauvre argument soutenant la gravité et l’urgence de lutter contre l’islamophobie, je détruisais en même temps tout l’édifice de la propagande. Elle m’a brièvement regardé, et m’a « remercié pour l’information » et s’est sauvée.

Ethique du journaliste hein !

Le cirque continue encore demain.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International