Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 01:21

Le fracking ou méthode d'extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique serait responsable de la hausse de l'activité sismique aux Etats-Unis, principalement en Oklahoma mais aussi au Texas, au Kansas, au Colorado, au Nouveau-Mexique et en Ohio, écrit le site Opinza.com.

Selon Mark Petersen, chef du United States Geological Survey (USGS), « ces séismes induits se produisent à un rythme beaucoup plus soutenu qu'auparavant et représentent un risque important pour la population qui vivent à proximité ».

En Oklahoma, les tremblements de terre d'une magnitude supérieure à 3 sur l'échelle de Richter ont augmenté ces dernières années. Toutes les zones où une hausse de l'activité sismique a été enregistrée sont proches de puits d'injection profonde de fluides ou de lieux où sont développés des procédés industriels susceptibles d'induire les tremblements de terre, explique Petersen.

Selon l'étude de l'USGS, l'injection d'eaux résiduelles augmente la pression des pores souterrains, ce qui peut provoquer des failles dans les alentours qui induisent des tremblements de terre.

La technique controversée du «fracking» est une méthode qui consiste à extraire le gaz de schiste et / ou le pétrole de schiste situé à grande profondeur en créant des fissures millimétriques dans la roche où le gaz est piégé.

L'apogée de la fracturation hydraulique résulte du boom énergétique des États-Unis dont la production d'énergie a sensiblement augmenté ces dernières années grâce à cette technique qui permet d'accéder à des poches de pétrole et de gaz qu'il était impossible d'atteindre auparavant.

Des groupes d'activistes écologiques ont à plusieurs reprises mis en garde contre les risques que comporte le fracking. Aux États-Unis, certains États comme New York ont par ailleurs interdit l'utilisation de cette méthode sur leur territoire. Toutefois, l'industrie défend le potentiel qu'offre cette technique afin d'aboutir à l'indépendance énergétique du pays.

Mark Petersen rejoint l'avis d'autres experts au sujets des risques pour l'environnement du fracking. En février dernier, Jeremy Grantham, co-fondateur du fonds d'investissement OGM, avait déclaré que le fracking était directement en cause dans l'envolée du nombre de séismes recensés dans ces régions aux États-Unis.

Source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science