Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 01:42

Luc Ferry a critiqué les orientations du conseil supérieur des programmes concernant les programmes d'histoire qui figurent dans le projet de réforme du collège, y voyant une manière de "s'excuser d'être européen".

 

Invité politique de Christophe Bordet sur Sud Radio, l'ancien ministre de l'Education nationale a fait part de ses critiques vis-à-vis du projet de réforme du collège porté par Najat Vallaud-Belkacem.
Outre la suppression des classes bilangues, Luc Ferry a également critiqué les orientations des programmes d'histoire :
"L'Histoire de France est idéologisée, biaisée. C'est la question de la culture européenne qui est en jeu. Regardez le programme de 4e, c'est un scandale. Toute la révolution des Lumières, la révolution scientifique, la naissance de la démocratie, de l'esprit critique, est facultatif alors que la culture et l'histoire européenne ne sont présentées que sous les aspects de la colonisation et de la traite négrière.


On ne peut pas présenter l'Europe comme ça et mettre l'Europe des Lumières facultative."
"On a l'impression qu'on est dans la tyrannie de la repentance, à se faire pardonner d'être Français, d'être Européen et qu'il faut recoudre le tissu social en présentant l'Europe comme un continent affreux, a ajouté Luc Ferry.

C'est aussi le continent de la démocratie. Tout le programme est repentance, comme si on s'excusait d'avoir été Européen. Je suis évidemment favorable à ce qu'on parle de la colonisation, de l'esclavage, des génocides, mais qu'on parle aussi des Lumières, de la démocratie... Najat Vallaud-Belkacem dit qu'on va corriger ça, qu'il va y avoir une consultation, mais c'est la racine de ces programmes qu'il faut corriger."


source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Education