Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 02:55
Selon un responsable lybien l’Etat islamique « s’infiltre en Europe par la Méditerranée »
Selon un responsable lybien l’Etat islamique « s’infiltre en Europe par la Méditerranée »

Selon le conseiller de gouvernement Abdul Basit Haroun, les contrebandiers ont dissimulé des combattants sur les bateaux remplis de migrants. Or, selon Haroun, les policiers européens ne peuvent pas distinguer entre un migrant et un djihadiste de l’Etat islamique.

L’ONU estime que 60 000 personnes ont déjà essayé de traverser la Méditerranée cette année.

Plus de 1.800 personnes sont mortes en voyageant dans des bateaux souvent surpeuplées et pas en état de naviguer en 2015, soit 20 fois plus qu’à la même période en 2014.

De son côté, le Premier ministre tunisien Habib Essid a entamé samedi une visite de deux jours en Algérie dominée par la lutte contre les groupes djihadistes à la frontière entre les deux pays, selon la télévision algérienne.

« La coopération en matière de sécurité et la lutte contre le terrorisme seront au centre des discussions » que M. Essid aura avec ses interlocuteurs algériens, selon des propos du chef du gouvernement tunisien à cette télévision.

La situation en Libye voisine sera également évoquée. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est morcelée et sous la coupe de milices rivales formées surtout d’ex-rebelles. Deux autorités s’y disputent le pouvoir.

La Tunisie, qui a une longue frontière avec l’Algérie, fait face depuis la révolution de 2011 à un essor de la mouvance djihadiste qui a coûté la vie à des dizaines de militaires, de policiers et de gendarmes.

La région de Kasserine est depuis fin 2012 le théâtre de heurts armés réguliers entre des djihadistes et les forces armées tunisiennes.

Les forces de sécurité tunisiennes tentent de neutraliser des combattants djihadistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), notamment la Phalange Okba Ibn Nafaa, sans y parvenir malgré des bombardements et des opérations au sol répétées.

Source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration