Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 13:19

Photo AFP

L’attentat commis par Yassin Salhi "correspond très exactement aux mots d’ordre de Daech", l’organisation Etat Islamique, notamment dans la mise en scène de décapitation et l’envoi de photos pour une éventuelle revendication, a estimé mardi le procureur de la République de Paris, François Molins.

source

11 H 45 : la mise en scène de la décapitation et l’envoi de photos pour une éventuelle revendication, correspondent également aux actions de l’EI, a estimé le procureur. Il a précisé que Salhi était "visiblement régulièrement en relation" avec un Français parti en Syrie, "Younes", auquel il avait envoyé un selfie macabre pris avec la tête de son employeur, qu’il avait décapité avant son action dans l’usine chimique.

Il avait accroché la tête de sa victime au grillage de l’usine, entourée de drapeaux reproduisant la profession de foi musulmane, qu’il a dit avoir "achetés la veille" de l’attentat, a précisé M. Molins. Le procureur a fait état d’un "témoignage indirect" selon lequel Younes aurait "demandé l’autorisation à l’EI de diffuser ces clichés".

Faisant preuve d’une "mémoire sélective", Salhi a assuré aux enquêteurs n’avoir aucun souvenir de la mise en scène macabre ni de l’envoi de la photo, selon le procureur. "Tout son comportement démontre que dès la veille au soir il avait conçu son projet criminel terroriste", a-t-il poursuivi.

11 H 43 : le destinataire du selfie a demandé à l’Etat islamique l’autorisation de le diffuser, annonce le procureur. 

11 H 32 : le parquet de Paris a ordonné mardi l’ouverture d’une information judiciaire relative au meurtre d’un chef d’entreprise et à l’attaque d’un site de gaz industriels vendredi à Saint-Quentin-Fallavier, notamment du chef d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, a indiqué le procureur de Paris, François Molins.

Le parquet a également requis le placement en détention provisoire de l’auteur présumé des faits, Yassin Salhi, après sa présentation mardi à un juge d’instruction en vue d’une mise en examen, a ajouté François Molins lors d’une conférence de presse.

11 H 16 : l’attentat commis par Yassin Salhi "correspond très exactement aux mots d’ordre de Daech", l’organisation Etat Islamique, notamment dans la mise en scène de décapitation et l’envoi de photos pour une éventuelle revendication, a estimé mardi le procureur de la République de Paris, François Molins.

La tentative de faire exploser une usine chimique, "ressemble à une opération martyr", a encore estimé M. Molins lors d’un point de presse, estimant que ce caractère terroriste était ainsi établi, en dépit des affirmations de Salhi selon lequel ses actions avaient une motivation personnelle.

AFP

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société