Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 03:43

Je préfère le visage découvert d’une femme qui m’éblouit de toute sa lumière céleste et qui respire la vie plutôt qu’un visage couvert qui m’attriste et me chagrine et qui évoque l’image d’un macchabée.

Les femmes non voilées sont les filles d’Era et les femmes voilées sont celles de Thanatos. La vie contre la mort.

A chaque fois que je croise une femme qui enterre son humanité en se voilant la face de peur de laisser apparaître ses pulsions auto-destructrices qui déforment son visage, j’ai l’impression de rencontrer une revenante d’outre-tombe.

Porter le voile n’est rien d’autre pour elle que le symptôme de leur aversion pathologique de cette vie de forçats condamnés à porter les chaînes de l’infamie et de leur relégation éternelle à l’ombre des hommes qui les entravent au-delà de leur mort.
Leur voile est la juste expression de leurs conditions de vie terrestres exécrables et de leur état d’aliénation mentale irréversible qui les situeraient à la dernière place après les crapauds pour paraphraser la troisième figure de la Trinité ultra-machiste islamique qui a fait de la haine de la femme un de ses piliers essentiels.
« Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être et, de celui-ci, créa son épouse, puis de leur union, il fit naître beaucoup d’hommes et de femmes. IV, 1

Sortie de l’intérieur de l’homme comme dit Mahomet pour lui servir d’objet de confort sexuel et de bonne à tout faire:

« Il a créé pour vous, tirées de vous-mêmes, des épouses afin que vous vous reposiez auprès d’elles et Il a fait naître entre vous l’amour et la bonté. XXX, 21″

Il est difficile d’imaginer que ces femmes voilées soient ignorantes de leur état d’infériorité et de leur statut de champ de labour, harth,
Sourate 2 : AL-BAQARAH (La Vache) verset 223 : « Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme (et quand) vous le voulez et oeuvrez pour vous-même à l’avance. craignez Allah et sachez que vous le rencontrerez.Et fait gracieuse annonces aux croyants ! »

En se drapant dans leur linceul elles portent le deuil de leur disparition de leur vivant, car elles savent qu’elles ne sont qu’un champ de labour, un terrain sexuel que l’homme peut travailler selon son bon vouloir et à chaque fois qu’il en éprouve le besoin. Un vulgaire réceptacle pour recueillir un liquide gluant qu’Allah lui dépose par ses laboureurs interposés.

Nées pour répondre aux désirs sexuels des hommes dans les conditions fixées par le Coran, comme l’interdiction des rapports sexuels lors des périodes de menstrues,Ils [les hommes] s’interrogent au sujet de la menstruation des femmes. Dis-leur : «C’est un mal. Séparez- vous d’elles durant les règles. N’ayez point de rapports charnels avec elles tant qu’elles sont en état d’impureté. Lorsqu’elles sont purifiées, allez à elles comme Dieu vous l’a ordonné.» II, 222.


Le Coran ne fixe pas d’âge plancher pour l’usage de la femme à des fins de consommation sexuelle, il est généralement fixé dès la prépuberté , verset 4 de la sourate LXV, à l’instar de Mahomet lui-même qui mériterait le titre du prophète de la pédophilie, qui a épousé Aïcha à l’âge où elle jouait encore à la poupée comme l’a rapporté son biographe Al-Boukhari.’Aisha a rapporté jouer avec les poupées en présence du prophète..


‘Aisha n’était qu’une petite fille, n’ayant pas encore atteint l’âge de la puberté
Sahih Bukhari Volume 8, Livre 73, Numéro 151.
Témoignage corroboré par Muslim, hadith 114, « J’avais six ans lorsque le Prophète m’épousa, neuf ans lorsqu’il eut effectivement des relations conjugales avec moi ». Puis elle relatait: « … Ma mère, ‘Umm Rûmân, vint me trouver tandis que j’étais sur une balançoire, ..elles .. se mirent à me parer. J’avais à peine fini, que l’Envoyé d’Allah entra, lorsqu’il était encore le matin. Alors on me remit entre ses mains. »

En toute évidence, quel que soit l’âge auquel la femme musulmane est jugée apte à subir les assauts sexuels de son prédateur, que ce soit dans le cas d’Aïcha victime d’un viol caractérisé, la femme musulmane n’a pas à exprimer sa volonté ou son consentement quand la relation sexuelle qui lui est imposée. Allah ordonne et le l’homme musulman exécute son forfait.

A 30 ans elle est déjà vieille. A 40 elle est trop vieille. Son parcours d’objet
sexuel s’achève comme s’achève la durée de vie d’une pile électrique.
Ce voile n’est pas sans rappeler étrangement la Ka’aba, ce sarcophage noir à l’intérieur et couvert d’un drap noir tant vénéré par les musulmans qui laissent subsister un doute sur la nature monothéiste de l’islam, il traduit leur noir abyssal intérieur qu’elles camouflent en s’enveloppant dans leur
linceul.

 

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions