Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 02:54


Source : YouTube

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Le prédicateur égyptien Mostafa Al-Adwy a donné une interview en deux parties au sujet du djihad à la chaîne Al-Rahma TV, en mai 2015.

Le cheikh Al-Adwy a expliqué qu’il y avait deux types de djihad : le djihad défensif, destiné à protéger les terres musulmanes contre l’invasion de non musulmans, et le djihad offensif, par lequel les musulmans attaquent des pays pour en chasser les dirigeants et inciter les habitants à embrasser l’islam en masse. Il a également affirmé que, même si les pays occidentaux permettaient la diffusion de l’islam, les musulmans ne devaient pas autoriser la promotion du christianisme dans leurs pays. Extraits :

Intervieweur : Le djhad défensif s’applique lorsqu’un ennemi envahit un pays musulman.

Mostafa Al-Adwy : De manière évidente, les musulmans doivent combattre leur ennemi, ou servir ceux qui le combattent, pour qu’ils puissent poursuivre le djihad.[...]

Le djihad offensif, par contre, se produit lorsque nous voulons conquérir un pays. Puisse Allah faciliter la conquête musulmane de tous les pays infidèles. Par le djihad offensif, nous attaquons un pays. Si nous les appelons à se convertir à l’islam et qu’ils refusent, nous attaquons leur pays, afin de chasser leurs dirigeants et d’amener les habitants à se convertir en masse à l’islam.

[...]

Intervieweur : Lorsque Sadate, que la miséricorde de Dieu soit sur lui, a signé les accords de Camp David, il a déclaré : « Plus jamais de guerre… »

Mostafa Al-Adwy : C’était à son époque. Mais pouvait-il promettre qu’il n’y aurait plus de guerre jusqu’au Jugement dernier ?

Intervieweur : Mais il existe des accords signés. Les accords de Camp David disent qu’il n’y aura plus de guerre avec l’entité sioniste.

Mostafa Al-Adwy : Pourquoi parlez-vous d’ « entité sioniste » ? Ce sont des Juifs. En la qualifiant d’« entité sioniste », vous vous écartez des textes juridiques islamiques. En conséquence, je ne peux rendre de décision religieuse à ce sujet. Si vous me posez une question concernant un Juif, j’ai une réponse fondée sur le Coran et la Sunna.

Intervieweur : Propager la parole d’Allah est un des motifs pour lesquels le djihad a été ordonné. Si les musulmans sont empêchés de s’engager dans la da’wa [N.d.T. propagande religieuse], le djihad est légitime. Et s’il y avait des traités autorisant les musulmans à propager l’islam dans les pays infidèles, et qu’en échange les infidèles pouvaient répandre leur hérésie dans les pays islamiques ? Cela résoudrait-il la question ?

Mostafa Al-Adwy : Evidemment que non.

Intervieweur : Mais ils [les pays démocratiques] n’empêchent pas la propagation de l’islam.

Mostafa Al-Adwy : Mais vous ne devez pas autoriser la propagation de l’hérésie.

[...]

Intervieweur : [Un chrétien] a-t-il le droit de répandre sa religion ?

Mostafa Al-Adwy : Non, il n’en a pas le droit. Sa [religion] est fondamentalement erronée. Vous employez le vocable des relations internationales, alors que je parle du respect des commandements de notre Dieu.

Intervieweur : Mais certains diront que c’est ainsi en démocratie, et que nous devons agir en conséquence.

Mostafa Al-Adwy : Non.

Intervieweur : Vous pouvez propager votre religion, puisque je propage la mienne.

Mostafa Al-Adwy : Qui a dit que je souhaitais être démocratique ? Je suis un musulman, et vous devez me parler dans la langue que m’a dicté par ma religion.

Intervieweur : Si un pays non musulman autorise les musulmans à y propager l’islam, et qu’il ne persécute pas les musulmans qui s’y adonnent…

Mostafa Al-Adwy : Nous le remercions.

Intervieweur : Alors ne devons-nous pas les autoriser à promouvoir leurs idées dans votre pays?

Mostafa Al-Adwy : Absolument pas. Je suis des injonctions [divines]. Je n’ai pas d’opinion personnelle à ce sujet. Allah a dit : « Combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association [...] »

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions