Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 17:53
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le 21/06/2015
 
Après avoir été abondamment sifflé et hué à son arrivée sur le circuit des 24 Heures du Mans, le site des Républicains rapporte que le Président aurait déclaré avec mépris : "Si on ne se déplace plus dès qu'il y a 200 imbéciles qui sifflent..."
Il y a eu le « sale con » de Nicolas Sarkozy. 
Il y a aujourd’hui – bien moins relayés par la presse – les « 200 imbéciles » de François Hollande.

 Après avoir été abondamment sifflé et hué à son arrivée sur le circuit des 24 Heures du Mans, le site des Républicains rapporte que le Président aurait déclaré avec mépris : « Si on ne se déplace plus dès qu’il y a 200 imbéciles qui sifflent… »
 Une phrase qui risque de provoquer une bronca de sifflets tout au long des Champs-Élysées le 14 juillet prochain, à moins qu’il ne fasse comme au Mans, où il a annulé le tour de piste qui avait été prévu, et qu’il n’écourte sa remontée vers l’Arc de Triomphe.
 Mais oui, M. le Président, nous sommes, après trois très mauvaises années passées en votre compagnie, fiers d’être des imbéciles.
 D’être vos imbéciles, ceux qui à 75 %, désormais, vous déconsidèrent. 

Ceux qui ont voté pour vous – et qui, pour cela, méritent ce vocable – et se repentent de vous avoir offert ainsi la gouvernance d’un pays déjà bien mal en point. 
Pas seulement « 200 », mais plutôt des millions. 
Pour de multiples raisons qu’il serait fastidieux d’énumérer ; je n’en évoquerai que quelques-unes. 

La première étant le simple savoir-vivre.
 Si les talonnettes de M. Sarkozy avaient fait sourire, les plis de vos pantalons (ou de votre pantalon, puisqu’il semblerait que votre garde-robe soit démunie) font hurler de rire, ainsi que vos cravates baladeuses ou vos manches tour à tour trop longues ou trop courtes.
Peut-on ne pas vous reprocher votre allure générale, votre démarche empotée, vos maladresses protocolaires : celle de s’asseoir avant la reine Élisabeth, avant le pape François, celle de ne jamais baiser la main de vos invitées de marque.
 Mais ces reproches ne sont que du registre du « paraître ».
 Hélas, il y a le reste.
 

En trois ans, vous aurez permis à un million de Français de connaître la joie du chômage, vous aurez détruit deux mille ans de sagesse avec vos lois sur le mariage pour tous, l’avortement pour toutes, vous aurez promu l’islamophobie en permettant tout et n’importe quoi à cette religion d’importation, au grand dam des Français excédés. 
En trois ans, vos mesures économiques et le gadget de votre jeune ministre de l’Économie plus mignon que talentueux ont eu raison de la crédibilité de la France dans le rang des grandes nations. 


Votre politique européenne est désastreuse. 


Votre soutien inconditionnel aux ennemis du président Assad aura permis à la chrétienté d’être largement éradiquée du Moyen-Orient, où elle est née il y a 2.000 ans. 


Vous avez, comme votre prédécesseur, laminé nos armées malgré une légère bouffée d’air à la suite de votre 11 janvier. 


Vous avez soutenu les outrages de votre Premier ministre, sans doute pour l’empêcher d’être votre concurrent dans deux ans. 


Vous avez cassé l’outil merveilleux qu’aurait dû être l’Éducation nationale en laissant le champ libre à un ministre dont vous avez fait votre égérie. 


Vous avez fait d’une laïcité obtuse la première religion de France, et – imbéciles que nous sommes, vous avez raison ! – nous l’avons accepté. 


 Pour paraphraser Georges Courteline, passer pour un imbécile aux yeux d’un idiot est une volupté de fin gourmet.


 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique