Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 12:31

 

Le verset 256 du deuxième chapitre du Coran dit:
Nulle contrainte dans la religion! La bonne direction s’est distinguée du fourvoiement. Quiconque mécroit aux idoles et croit en Dieu, tient à l’attache la plus sûre et imbrisable. Dieu est écouteur, connaisseur.
Les musulmans recourent souvent à la première phrase de ce verset afin de prouver que l’islam reconnaît la liberté religieuse. Or ceci est contredit, notamment, par un récit de Mahomet disant: « Celui qui change de religion, tuez-le ». La mise à mort de l’apostat, celui qui quitte l’islam, est confirmée, à titre d’exemple, par le Code pénal arabe uniforme adopté à l’unanimité par le Conseil des ministres arabes de la justice en 1996.
Nous nous bornons dans cette étude à montrer ce que disent les exégètes musulmans à travers les siècles à propos du verset 2:256.
L’auteur: Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh.
Chrétien d’origine palestinienne. Citoyen suisse. Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités (CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l’Institut suisse de droit comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.
Sami Aldeeb vient de publier un livre sur les versets de la « Fatiha » qui dans le Coran ciblent les Gens du Livre. Un imam bien de chez nous les promeut et rappelle les sanctions promises aux récalcitrants.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions