Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 03:16

islam-2

 

J’apprends tous les jours, c’est vrai que je suis hyper perfectible, plus j’en sais moins j’en sais de l’islam, mes amis musulmans « modérés » sont convaincus que Mahomet lui-même était le premier à avoir transgressé son message de paix et d’amour en en faisant un dogme de la mort et de la violence.

 

Plutôt que de renoncer en toute logique à l’islam dans son ensemble, ils se reconnaissent dans l’islam mecquois. Mais l’islam mecquois a été abrogé, décapité, pulvérisé, dilué dans un bain d’acide, par Mahomet lui-même, il n’en reste qu’un celui de la Médine. C’est à prendre ou à laisser.

 

Soit vous êtes musulmans et vous appliquez les prescrits du Coran qui est l’expression de la toute-puissance mahométane telle qu’elle s’est affirmée dans le contexte médinois, soit vous n’êtes pas musulman.

 

Cet islam de la pré-Hijra, l’époque où Mahomet se comportait en gigolo, un parasite vivant aux crochets et dans l’ombre de la chrétienne Khadija dont il avait capté l’héritage à son profit et qui serait l’auteure de cette version ou tout au moins l’inspiratrice et la rédactrice, qui est une véritable image d’Epinal, si ce n’est un serpent de mer, tout le monde en parle et personne ne l’a vu et en l’occurrence ne l’a lu.

Comment peuvent-ils continuer à croire en une version nulle et de nul d’effet, obsolète voire mythique, fabulée et purement imaginaire et surtout rejetée et reniée par Mahomet en personne à supposer que le Coran dont ils se prévalent pour humaniser l’islam ait existé ?

 

Ne se rendent-ils pas compte qu’ils commettent une hérésie, un acte grave de défiance punissable du pire châtiment en se démarquant de ce que Mahomet lui-même a tracé comme feuille le de route définitive aux musulmans en vertu du Coran médinois et qu’ils sont des égarés, des falsificateurs, des impies pires encore que les infidèles ?

Ils se veulent encore plus mahométans que Mahomet lui-même. Faisant de leur mauvaise foi et leur déni de l’évidence un nouvel islam en totale contradiction avec l’islam que Mahomet a légué en héritage à ses sectateurs.
 

Ces musulmans qui ne le sont pas mais persistent à croire qu’ils sont les musulmans authentiques ne sortent jamais dans la rue pour condamner les dérives violentes de leurs coreligionnaires héritiers du Coran Mecquois.
 

Ils pensent qu’il leur suffit de crier comme des putois pour que leurs délires mystificateurs soient validés par une opinion publique qui perçoit et interprète l’islam à travers les images apocalyptiques des musulmans qui prônent un retour aux sources de l’islam, celui justement de cet islam médinois où les musulmans étaient devenus une véritable force politique et à même d’imposer la dictature de l’islam.
 

Ces musulmans qui se disent modérés, semblent ou feignent d’oublier que l’islam du temps de Khadija où les musulmans se comptaient sur les doigts d’une main et Mahomet était obligé de jouer profil bas, de ravaler sa rancoeur et de dissimuler sa vraie nature perverse, belliciste et criminelle à cause du rapport de force politique en sa défaveur était un islam de circonstance, un leurre, un faux semblant, un trompe l’oeil, une duperie.

Il y a d’autres moyens pour convaincre les islamo-sceptiques et les forces hostiles à l’islam que d’endosser le rôle de pleureuses et enfumeurs de service. On attend d’eux qu’ils apportent les preuves de leur rejet total, inconditionnel et absolu des crimes commis au nom de l’islam et qui trouvent leurs fondements dans le Coran médinois qu’ils prétendent ne pas y adhérer. Ne sachant pas qu’ils renient de la sorte l’islam lui-même.

Si réellement cet islam mecquois avait du sens pour eux, pourquoi ne déclarent-ils pas la guerre à ceux qui ne sont dans la continuité de cet islam-là ? Quant à leur référence suprême en matière d’islam prétendument modéré l’Université d’Al Azhar savent-ils qu’elle s’est toujours gardée de condamner les exactions barbares et inhumains de Daech, la force de frappe de l’islam médinois ?

 

Ces musulmans à contre-courant de l’islam sont jugés par les tenants de l’islam mecquois comme des renégats de l’Islam au point qu’ils n’hésitent pas à les tuer au même titre des kafiruns, des impurs, et cela parce qu’ils n’obéissent pas à Allah (Coran 4.95), qui commande la haine et le meurtre des non-musulmans (5.33,51,151 ; 9.5,14,30 ; 60.4…), des renégats (4.89 ; 8.13), de couper la main et les pieds des voleurs et des chrétiens (5.22,38), qui légalise l’esclavage (2.178 ; 4.25 ; 23.6 ; 24.33 ; 70 .30), la polygamie (4.3,24,25 ; 16.71 ; 23.6 ; 24.33 ; 33.50,52 ; 70.30), la répudiation, la pédo-criminalité (65.4 ; Bukhari 58.236 ; Muslim 2547) et autres semblables ‘joyeusetés’ !

 

S’ils miment de condamner les monstruosités et les crimes contre l’humanité des djihado-terroristes, de façon générale, ils ne vont jamais jusqu’à leur jeter l’anathème sous prétexte que seuls Allah et Mahomet ont le pouvoir de le faire. Pourquoi, sinon parce qu’ils savent qu’en dépit de leur paravent mecquois, ils ne peuvent pas dénoncer ce qu’Allah ordonne et dont ils croient en sa parole ?

 

Copyright Salem Ben Ammar pour Dreuz.info

- See more at: http://www.dreuz.info/2015/07/17/ces-musulmans-qui-se-disent-moderes/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#sthash.gCbjZvzC.dpuf

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions