Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 21:02
Le président de chambre basse du parlement russe, Sergueï Narychkine / sergeynaryshkin.ru

Le président de chambre basse du parlement russe, Sergueï Narychkine / sergeynaryshkin.ru

Le président de chambre basse du parlement russe, Sergueï Narychkine, vient de se voir refuser son visa pour la Finlande, où il comptait participer à la prochaine session de l’assemblée parlementaire de l’OSCE, qui se tiendra à Helsinki, du 5 au 9 juillet 2015.

L’incident a provoqué une vive réaction au Kremlin : « Nous trouvons ça révoltant et inadmissible », a notamment commenté l’attaché de presse du président russe, Dmitriï Peskov, soulignant que M. Narychkine devait aller en Finlande afin de participer à la réunion d’une organisation internationale dont la Russie fait partie. Le représentant du ministère finlandais des affaires étrangères, Vesa Hakkinen, a précisé à l’agence TASS qu’avant de refuser son visa à M. Narychkine, des consultations avaient été menées « avec les autres pays-membres de l’UE, les dirigeants de l’UE et de l’OSCE ».

Face à cette décision, M. Narychkine a annoncé que la Russie ne serait tout simplement pas présente à Helsinki. « Notre délégation n’ira pas en Finlande, nous ne pouvons pas réduire ainsi notre niveau de participation », a-t-il déclaré. La prochaine session de l’OSCE doit avoir lieu à Oulan-Bator, en Mongolie, du 16 au 18 septembre 2015. « Je suis persuadé que le gouvernement mongol respectera entièrement ses obligations et accueillera les délégations de tous les pays membres de l’OSCE, a commenté M. Narychkine. Et j’interviendrai sans aucun doute lors de la session d’Oulan-Bator », a-t-il ajouté.

Sergueï Narychkine fait partie depuis mars 2014 des personnalités russes tombées sous le coup dessanctions de l’Union européenne pour leur participation présumée dans le rattachement de la Crimée à la Russie et le conflit en Ukraine. Néanmoins, le président de la Douma a entre temps été autorisé à se rendre en France : en janvier 2015, il est allé à Strasbourg pour intervenir face à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International