Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 02:57
L'Emir du Qatar Sheikh Hamad Bin Khalifa Al-Thani, Mahmoud Abbas et le chef du Hamas Khaled Mashaal

L’Emir du Qatar Sheikh Hamad Bin Khalifa Al-Thani, Mahmoud Abbas et le chef du Hamas Khaled Mashaal

Moralement discutables dans ce choix de clientèle, les avocats français du Qatar Jean-Pierre Mignard et Francis Szpiner, qui ont déposé une plainte en diffamation contre Florian Philippot pour le compte du petit Etat islamique, ne vont pas apprécier la publication de cet article.

Sur Radio classique, Florian Philippot disait que le Qatar et l’Arabie saoudite « financent l’islamisme qui tue ».

Deux vermouths ne faisant jamais mal, le numéro deux du FN remettait ça sur BFMTV, et face au député PS Alexis Bachelay, il déclarait que « le Qatar finance le terrorisme ».

Ce qui n’a pas plus aux islamistes qataris. D’où la rarissime plainte en diffamation.

Et boum : les récents évènements donnent raison à Philippot :

Ironie du sort, c’est de ceux que Philippot a traité « d’ultra droite racialiste israélienne » que vient le salut :

Mercredi 1er juillet, le Shin Bet révélait (1) que courant juin, il a arrêté des membres d’une cellule terroriste dirigée depuis le Qatar d’environ 40 militants du Hamas dans la région de Nablus, permettant ainsi d’éviter une attaque en préparation.

Le Shin Bet dévoilait un certain nombre d’informations autour de l’opération. Les voici, pour Monsieur Philippot – on dit merci à « l’ultra droite racialiste israélienne » :

 

 

  • La cellule terroriste de Nablus est dirigée depuis le Qatar par Husam Badran (ou Budran), un porte-parole du Hamas, natif de Nablus.
  • Badran opère sous les ordres de Saleh al-Arouri, le chef des opérations du Hamas en Judée Samarie basé en Turquie.
  • Arouri communiquait avec Budran par des « canaux d’emails », ce qui sous entend des messages relayés.
  • Arouri blanchit des fonds destinés au terrorisme en achetant des bijoux en or, qu’il faisait ensuite transporter à Nablus par la Jordanie.

 

 

Par ailleurs, n’oublions pas que depuis 2012, le Qatar héberge Khaled Mashal, le chef en exil du Hamas, quand il a été expulsé de Syrie par Bashar al Assad.

 

N’oublions pas non plus qu’en août 2014, au milieu de la guerre de Gaza, le quotidien arabe basé à Londres Al-Hayat, citait un officiel du Fatah (2) qui déclarait que « le Qatar a menacé d’expulser Mashal si le Hamas accepte la proposition de paix [avec Israël] avancée par l’Egypte ».

Le diplomate palestinien ajoutait que « l’Egypte refuse que le Qatar joue un rôle dans les négociations pour régler le conflit de Gaza tant que l’émir qatari ne s’excusera pas formellement pour son soutien aux Frères musulmans » – déclarés organisation terroriste en Egypte et en Arabie saoudite.

 

En 2008, le Qatar faisait fermer les bureaux commerciaux d’Israël à Doha. Son directeur, Eli Avidar, déclara à Associated Press que le Qatar a « une énorme influence » sur le Hamas, et qu’il pousse Mashal a adopter une position extrême vis à vis d’Israël.

« En ce moment, le Qatar est le problème principal, et il ne fait définitivement pas partie des solutions, » écrivait l’attaché commercial dans un email à AP en 2014. « La famille régnante du Qatar doit comprendre que l’émir joue à un jeu dangereux. »

 

L’Arabie saoudite, les Emirats et le Bahrain ont rappelé leurs ambassadeurs du Qatar en mars 2014, reprochant à l’émir d’avoir violé ses accords de non intervention dans les affaires intérieures de la politique d’autres nations, et son soutien à des groupes qui menacent la stabilité régionale, en référence aux groupes islamistes qui opèrent dans la région.

En juillet de la même année, les Etats Unis bloquaient (3) le transfert de 400 millions de dollars du Qatar qui transitaient par l’Arab Bank, et étaient destinés à payer les salaires de membres du Hamas.

Le 30 décembre 2014, le journaliste Adnan Abu Amer citait Yousef Rizqa, conseiller politique de l’ex premier ministre de Gaza Ismail Haniyeh dans al Monitor (4) :

« Le Qatar n’a pas coupé son soutien et ses relations avec le Hamas quand il [le Qatar] s’est rapproché de l’Egypte. La relation Hamas-Doha est stable, et le soutien du Qatar au mouvement est intense et n’a jamais cessé. De plus, la position du Qatar vis à vis du Hamas est stratégique.”

Le Qatar se sent diffamé d’être accusé de soutenir le terrorisme, et je me sens diffamé quand on me dit que je suis blond. Sauf que je suis blond.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Sources :

(1) timesofisrael.com
(2) ynetnews.com
(3) timesofisrael.com

(4) al-monitor.com

 

- See more at: http://www.dreuz.info/2015/07/04/qatar-financier-du-terrorisme-les-derniers-faits-donnent-raison-a-florian-philippot/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#sthash.BoSMMhvI.dpuf

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International