Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 01:54
nightmare henry fuseli
 

 

Ce tableau “le Cauchemar” peint par Henri Fuseli en 1781, représente une métaphore visuelle saisissante de la situation actuelle de l’Occident, figé au sol par la paralysie du sommeil, sous le poids de l’islam et de l’immigration musulmane.

Parfois, une image – une métaphore – présente la réalité d’une manière beaucoup plus efficace que l’argument le plus persuasif ou l’exposé de faits.

La métaphore du démon Incubus (islam) s’attaquant à sa proie, paralysée par le sommeil, (l’Europe) est loin d’être excessive : ce démon particulier, issu de la mythologie, est un ange déchu par la luxure, il cherche à jouir des femmes, quand elles rêvent ou somnolent, en se couchant sur leur poitrine, dans le but d’engendrer un enfant hybride, mi-démon, mi-humain. Et s’il ne réussit pas, il apporte la folie, la possession démoniaque, la maladie et enfin la mort à son hôte.

Dans la mémoire collective européenne, le souvenir du passé s’efface tout doucement, aidé en cela par la réécriture progressive de son histoire « à la lumière de l’islam », si ardemment souhaitée par nos futurs nouveaux maîtres.

Ainsi, le mantra, « l’islam, religion de paix » répété jusqu’à la nausée , fait peu à peu son chemin dans les esprits, et la vérité historique sur les invasions barbares islamiques de nos pays au fil des siècles se transforme en un conte merveilleux.

Non ! Ce n’est pas par l’épée, l’horreur et le sang que l’islam s’est répandu en Occident, vilaines calomnies islamophobes, mais par la tolérance, l’amour et la paix, une branche d’olivier à la pointe du sabre, des loukoums roses à la main.

Et, Oh merveille suprême, l’islam, phare astral, irradiant sa belle clarté, a sorti l’Occident de l’obscurité, de l’ignorance, de la barbarie et lui a apporté sa lumière étincelante, le savoir et la civilisation, et cela … tout en douceur ! Que serions-nous aujourd’hui sans l’apport de l’islam à l’Humanité ? (humour)

Bientôt seront soigneusement relégués dans les oubliettes de l’histoire, la conquête dans toute l’horreur islamique de la péninsule ibérique par les musulmans au début du 8e siècle, la colonisation féroce, quasi réussie, d’une partie de l’Europe occidentale par l’islam, les siècles de razzias musulmanes contre l’Italie, la piraterie musulmane, l’explosion de la traite des Blancs et des marchés aux esclaves blancs par les barbaresques – les grandes capitales esclavagistes étant Salé au Maroc, Tunis, Alger et Tripoli – la pratique de l’esclavage des chrétiens en terre d’islam, les nombreuses tentatives d’invasions de l’Europe par les Balkans, la chute de Constantinople en 1453, les crimes des Ottomans contre les Grecs aux 18e et 19e siècles et le génocide arménien début du 20e siècle.

De même, passeront sous silence les grandes batailles providentielles et les victoires des armées chrétiennes contre les envahisseurs mahométans, les mouvements de résistance, tous ces exploits héroïques qui arrêtèrent la progression de l’ennemi et finirent par expulser les Arabo-musulmans et les Ottomans hors de l’Occident.

Rappelons ici quelques faits historiques, avant que les experts en révisionnisme de notre histoire ne les transforment en mythe, légende et récit folklorique, afin de ne pas heurter la délicate sensibilité des « nouveaux citoyens européens ».

 

 

  • 732 : Bataille de Tours, (ou de Poitiers) Charles Martel arrête les Arabes à Poitiers.

  • 1212 : Bataille de Las Navas de Tolosa : victoire de l’armée chrétienne du Roi d’Aragon et début de la Reconquista.

    Cette victoire fut un élément-clé de la Reconquista. Elle est symbolique de l’esprit chrétien, qualifié par certains d’esprit de croisade, qui marqua la Reconquista, dès la seconde partie du XIIe siècle.

    Quelques années après cette victoire, les villes andalouses furent reconquises une à une par les armées chrétiennes :

    1236 : Cordoue
    1248 : Séville
    1263 : Cadiz

  • Et … 1492 : Grenade – fin de la Reconquista ! Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille chassent les musulmans d’Espagne.

  • La résistance à l’ennemi est souvent couronnée par la victoire, mais subit parfois aussi des défaites. Celle de la Bataille de Kosovo fut particulièrement tragique, car pour les Serbes, cette bataille perdue contre les Ottomans signifia la fin de l’âge d’or serbe, le début de l’oppression et des conversions forcées. La légende raconte que le sang serbe répandu dans la plaine au cours de cette bataille fit fleurir des pivoines sauvages de couleur rouge.
  • 1389 : Bataille de Kosovo ( Sur la lande de Kosovo Polié), dont le nom signifie en serbe le «Champ des Merles»). Le Prince serbe Lazare fut capturé par les Ottomans et décapité, ses chevaliers, ne voulant pas survivre à leur prince, combattirent jusqu’à la mort, à l’exception d’un seul, qui fut considéré comme traître. Le prince Lazare est vénéré par les Serbes comme saint et martyr.
  • 1571 : la Bataille de Lépante : l’une des plus importantes batailles navales de l’histoire, qui vit le triomphe de la flotte chrétienne, baptisée la Sainte Ligue, face à la flotte ottomane.

    La Bataille de Lépante fut considérée à juste titre comme la plus grande et la plus sanguinaire de toute l’Histoire. La déroute ottomane fut totale.

    15.000 captifs chrétiens furent libérés.

    Cette victoire marqua la fin de l’expansion ottomane en méditerranée au profit de l’Espagne.

  • 1683 : Siège de Vienne – défaite des Ottomans aux portes de Vienne par une armée de 65.000 hommes composée de soldats polonais, allemands et autrichiens, commandée par le roi de Pologne Jean III Sobieski et le duc Charles de Lorraine.

 

 

 

 

Hélas, aujourd’hui, l’Europe semble complètement moribonde, ignorant sa propre histoire, tout comme celle de l’expansion islamique, qui ensanglanta nos terres et asservi nos peuples.

 

L’Incubus islamique terrasse au sol les peuples européens, sapant leur volonté et leur force à résister

A croire que l’Europe et ses soeurs (Grande Bretagne, Canada, Australie, etc.) souffrent d’une paralysie du sommeil cauchemardesque, comme les jeunes filles sans défense des temps passés, tandis que l’Incubus islamique les terrasse au sol, sapant leur volonté et leur force à résister.

Les Britanniques se sont déjà rendus, fermant les yeux sur les gangs de violeurs, prédateurs infâmes de milliers de jeunes filles britanniques de souche, dont des fillettes d’à peine 11-12 ans, piétinant la liberté d’expression en interdisant toute critique de l’islam, promouvant les tribunaux de la charia et la finance islamique.

Ce Royaume britannique, qui nous fit ce don précieux de la « Magna Carta », se conduit comme s’il était sur le point d’accepter, de plein gré, de faire flotter le drapeau noir du jihad sur Buckingham Palace, dernier geste d’apaisement, qui mettra le point final à sa soumission, pendant que le crocodile islamique ronge les extrémités du pays.

Pour rappel :

La « Magna Carta », largement considérée comme l’un des documents juridiques les plus importants pour le développement de la démocratie moderne, a marqué un tournant crucial dans la lutte pour assurer la liberté.

En 1215, à la suite de violations par le roi d’Angleterre Jean sans Terre d’un certain nombre de lois anciennes et de coutumes qui régissaient l’Angleterre, ses sujets le forcèrent à signer la Magna Carta, qui énumère ce qui plus tard allait être considéré comme les droits de l’Homme.

Parmi eux figure le droit de l’Église à ne pas être soumise à l’influence d’un gouvernement, le droit de tous les citoyens libres à posséder et à hériter des biens et à être protégés contre des impôts excessifs. Elle a établi le droit des veuves ayant hérité de propriétés d’être libres de ne pas se remarier, et a établi les principes de jugement en bonne et due forme et les principes d’égalité devant la loi.

Elle contenait également des dispositions interdisant la corruption et les abus des officiels.

Cette métaphore d’Incubus ne décrit-elle pas le terrible cauchemar qui se répand à travers l’Europe et la Grande Bretagne ?

L’immigration musulmane (Incubus) « pénètre » littéralement les sociétés occidentales (la victime endormie), créant des enclaves étrangères, hostiles, qui commencent par une forme embryonnaire, puis donne naissance aux zones de non droit, soumises à la charia diabolique.

Quand l’hôte somnambule commence à se réveiller, il a quasiment sombré dans la folie, miné par un conflit intérieur, entre sa conception libérale de la liberté et une pulsion, sensiblement affaiblie, à se défendre.

Une analyse rapide du comportement diabolique et suprématiste des populations musulmanes en France, en Suède, au Danemark et ailleurs en Occident témoigne de ce fléau…

La grande ironie de ce conflit pathologique interne sociétal, c’est de constater que les irresponsables, qui permettent – voire encouragent – la destruction de la civilisation occidentale en prônant l’immigration musulmane et le traitement préférentiel de l’islam, diabolisent systématiquement, via l’accusation d’islamophobie, quiconque voit le danger de l’islam et ose l’exprimer. Ceux, qui volontairement aident, encouragent Incubus et reçoivent joyeusement sa semence diabolique, accusent les Chrétiens et les Amoureux de la Liberté d’être des démons.

Les USA semblent maintenant essayer timidement de se réveiller de leur atonie politique, symbolisée par les directives de l’Administration Obama supprimant toutes références à l’islam dans le contexte du terrorisme et du jihad, alors que l’islam est la source d’inspiration de près de 90% des attentats terroristes à travers le monde.

 

L’attentat terroriste de Fort Hood par un musulman fut étiqueté « violence sur le lieu du travail »

 

Les manuels du FBI, de la CIA, du DHS et du DOD ont été réécrits ans ce sens, résultant en un détournement surréaliste du langage. Par exemple l’attentat terroriste de Fort Hood par un musulman bien intégré, le major Nidal Hassan, psychiatre, faisant 13 morts, fut étiqueté comme un « incident » et « violence sur le lieu du travail. »

Cette administration ne veut pas admettre que la racine du terrorisme et du jihad islamique se trouve dans l’ADN de l’islam via le coran et l’exemple du prophète.

Le problème de l’Amérique semble moins être un cas de paralysie, mais plutôt une question de volonté.

L’ancien commandant de la Flotte du Pacifique, l’Amiral 4 étoiles James Lyons, a récemment déclaré que les Frères musulmans ont « pénétré » (encore ce mot) toutes les agences de la Sécurité nationale de l’Administration Obama.

Par exemple, l’un des partenaires du Sommet présidentiel sur la lutte contre l’extrémisme violent est la Société islamique de Boston, liée à l’Etat islamique !

L’Etat islamique voit la paralysie de l’Europe et son désarroi moral et idéologique, ce qui enhardit son audace.

Les musulmans en sont également conscients, d’où l’engouement de dizaines de milliers de musulmans, à travers le monde, y compris en provenance des démocraties occidentales, à rejoindre l’Etat islamique pendant que l’immigration musulmane, dans nos pays occidentaux, s’accroît de manière exponentielle.

Somme-nous au stade initial d’une longue défaite, conduisant à la mort de ce qui fut une grande civilisation ?

A moins que l’Europe paralysée et catatonique, ainsi que ses sœurs, ne se réveillent de leur sommeil et se débarrassent d’Incubus, la nuit sera longue et l’avenir des plus sombres.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduit et adapté par Rosaly pour Dreuz.info.

Source : “The Nightmare’ — Europa and the Incubus By Ralph Sidway – (Ralph Sidway est un chercheur chrétien orthodoxe et écrivain. Il est l’auteur de « Faire face à l’islam : ce que l’Eglise ancienne a à dire sur la religion de Mahomet. »

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société