Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 02:16

« Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose » conseillait Voltaire. Depuis Jules Ferry c’est à cette tache que s’est employée l’école publique, notamment en Histoire, inversant toutes nos gloires pour en faire des hontes imprimées dans nos cœurs. Le système a si bien fonctionné, que le peuple de France a même été dépouillé du réflexe le plus naturel, le plus vital: le réflexe d’auto-défense que notre Créateur a pourtant mis en chacun de nous.

La courte vidéo ci-dessous, démontre de façon lumineuse:

La vérité sur les croisades face à l’impérialisme islamique 

.

 

Les Franc-maçons cosmopolites qui ont pris le pouvoir en France en 1789 ne l’ont plus lâché, s’ingéniant à faire de fiers catholiques Français, des êtres croulant sous le poids de fautes imaginaires. Les Francs-maçons ont accompli ce désastre et le poursuivent, adossés à l’Islam leur religion complice. Ils n’ont cessé depuis la prise défensive de l’Algérie, de nous l’imposer comme une religion « victimisée », tandis que les Français autochtones, catholiques,  ne seraient que d’abominables colonisateurs, exploiteurs des gentils musulmans, et spoliateurs des richesses du monde.

.

La guerre sainte islamique pour piller et faire des esclaves

Or, l’Islam depuis l’origine trouve principalement sa raison d’être dans le pillage et l’esclavage qui ont été ses principales sources de revenus. La guerre, les razzias, le pillage,  l’esclavage, qui trouvent leurs sources dans la Coran, sont les secrets du succès de l’Islam et de son impérialisme mondialiste depuis qu’il existe.

En effet, la guerre sainte, d’après le Coran, conduit à un prétendu paradis islamique, caractérisé par sa lubricité.

Or toutes les terres non soumises à l’Islam sont des objets de guerre sainte (Djihad). Et c’est dans la guerre, et les razzias que l’islam puise ses principales sources de revenu: le pillage et l’ esclavage.

Les esclaves ont été sa plus grande motivation tout au long des guerres qu’il n’a cessé et ne cesse d’infliger au monde depuis Mahomet au VIIè siècle. L’Islam est un fléau inégalé, parmi toutes les calamités de l’Histoire que le monde a subies; il s’est additionné à l’époque contemporaine d’un fléau aussi terrible, quoique moins chargé historiquement du fait de sa prise de pouvoir plus tardive, la Franc-maçonnerie cosmopolite qui avance masquée.

La conquête défensive de la Régence d’Alger par la France

C’est pour mettre un terme au pillage en Méditerranée et au commerce des esclaves chrétiens que le roi Chales X, durant la courte période de la Restauration, s’est résolu à conquérir Alger, libérant de ce fait des milliers d’esclaves chrétiens, qui non seulement constituaient une main d’œuvre gratuite et corvéable à merci, une source de plaisirs abominables par l’exploitation dans les harems des femmes et des jeunes garçons, mais en plus une prodigieuse source de revenus ponctionnés en terres chrétiennes par le système des rançons.

Système que nous voyons encore à l’œuvre de nos jours avec des otages échangés contre de fabuleuses rançons réclamées aux gouvernements, notamment français.

Jusqu’à la prise d’Alger, les chrétiens n’avaient trouvé pour récupérer les personnes enlevées à leur affection par ces barbares, que la charité de congrégations religieuses qui récoltaient en Europe de l’or pour racheter les chrétiens et leur rendre la liberté. Sublimes et saintes œuvres qui ont donné d’innombrables saints et héros, mais qui, malheureusement, nourrissaient un système abject, en l’absence d’opérations militaires d’envergure et concertées de la part des États chrétiens. 

La chasse islamique aux esclaves, pour le sexe et l’argent

De sorte qu’il y avait comme aujourd’hui, un transfert constant de l’or (ou de devises actuellement) des terres chrétiennes vers l’Islam. Aujourd’hui, les otages servent encore, soit de boucliers humains comme en Syrie, en Irak et ailleurs, soit d’échange contre de très fortes rançons payées par les État.

Des rançons que les autorités républicaines ne veulent pas reconnaître, mais que les experts rapportent à chaque fois que des otages sont libérés des griffes des musulmans, avec les sommes versées comme c’est le cas pour la dernière otage ramenée du Yémen. Et d’ailleurs où serait l’avantage pour les preneurs d’otages de faire chanter les autorités du pays de leurs captifs s’ils n’obtenaient pas de compensation à la mesure dudit pays?

A notre époque, les devises partent également en flux continu vers les zones musulmanes par les gains de toutes natures récoltés en Europe par les immigrés, -dont les aides sociales. Des gains de toute nature qui sont envoyés chaque mois depuis des dizaines d’années. Sommes de plus en plus importantes avec l’afflux de plus en plus important d’immigrés.

 

La colonisation au service du mondialisme

Après quelques tentatives infructueuses au cours des siècles pour faire cesser les rafles de chrétiens et les pillages, par les États catholiques Méditerranéens, il a fallu attendre la Restauration et Charles X, pour qu’enfin un État, la France en l’occurrence, prenne le problème en main. La prise de la Régence d’Alger en 1830 par les troupes françaises de Charles X a été conduite, plus ou moins, dans l’esprit des croisades.

Malheureusement la Restauration a expiré peu de temps après la prise d’Alger en 1830, et Louis-Philippe a succédé à Charles X. Or Louis-Philippe était un sceptique, fortement influencé par les idées maçonniques de la Révolution; il a aussitôt mis un terme à la conquête chrétienne d’Alger et a inauguré une politique qui a favorisé l’Islam en Algérie, au détriment du christianisme, comme si l’Islam était vainqueur et le christianisme vaincu.

L’héroïsme du premier évêque d’Algérie, Mgr Dupuch et des prêtres et religieux qui durent arracher au pouvoir français le droit d’exercer et de dispenser la charité catholique au moins aux catholiques, a été parfois épaulé par certains officiers supérieurs de l’Armée, comme le général Bugeaud, mais à côté de ceux-ci, d’autres cadres de l’Armée se sont comportés en ennemis déclarés du catholicisme au profit de l’Islam.

L’administration et l’Armée étaient gangrénées par les saint-simoniens, une secte maçonnique redoutable, qui a sans cesse promu la religion islamique en rabaissant autant qu’elle a pu les œuvres catholiques, interdites de prosélytisme. La révolution de 1848 a chassé Louis-Philippe, mais les saint-simoniens sont restés en place et ont poursuivi leur travail de sape et d’inversion historique qu’ils avaient commencé. Cette politique coloniale anti-chrétienne n’a pratiquement plus changé jusqu’à la décolonisation, et se poursuit pire que jamais avec le Grand remplacement.

.

L’impérialisme barbare islamique inauguré au VIIème siècle, s’est renforcé au XIX ème siècle des frères maçons de la République universelle.

Depuis, une même fascination diabolique les unit pour un impérialisme mondiale contre la chrétienté et plus particulièrement le catholicisme.

Un catholicisme maintenant trahi au plus haut niveau par sa hiérarchie elle-même. Le christianisme cerné se retrouve le dos au mur. Il va falloir se battre! Le Christ comptera Ses fidèles lorsqu’Il reviendra dans Sa gloire départager le bon grain de l’ivraie.

Lire du chanoine Jules Tournier: « la Conquête religieuse de l’Algérie 1830-1845″.

____________

Voir aussi: Nous Catholiques et Français, soyons fiers des Croisades! L’un de nos plus beaux titres de gloire!

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions