Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 01:11
Le Grand remplacement

 

Sur Bvoltaire, un commentateur approximatif s’en prend à Renaud Camus, et tente d’expliquer pourquoi les Français ne se révoltent pas contre le « grand remplacement » bien avancé.

Je passe sur l’inélégante attitude dudit site qui laisse un de ses auteurs en attaquer un autre. Les rustres. Avant et depuis que j’y sévis, Dreuz s’est séparé de plusieurs auteurs qui ne comprenaient pas cette élémentaire règle de bonne éducation que le combat d’idée ne justifie pas de bafouer – tout au contraire.

Nicolas Bonnal, l’indélicat auteur, explique, et son constat ne souffre aucune faille, que les Français ne se révoltent pas car ils ne veulent pas rater le dernier hit de Lady Gaga à la télé, la sortie de l’iphone 6S, ni les dates pour réserver les vacances. Imparable.

Son propos souffre cependant d’une vision factice : fataliste résigné, Bonnal considère l’immigration comme une chose naturelle : « Toutes les populations qui vieillissent se font remplacer, c’est une loi de l’histoire et surtout de la démographie » dit-il.

Bill Gates disait de la réussite que tout ceux qui essayent ne seront pas gagnants, mais ceux qui n’essayent pas ont déjà perdu. Bonnal n’est pas le seul oublieux que la population française n’a jamais été consultée. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est pour les autres.

De toute évidence, Bonnal n’a pas lu Eurabia de Bat Ye’Or, et a peu étudié l’histoire de France. Il n’a pas remarqué que l’immigration de masse d’origine africaine a été légèrement encouragée (euphémisme), après le « choc pétrolier » pour venger la guerre de Kipour, par Giscard d’Estaing et consorts. A part Nikon, il ignore sans doute aussi ce pays de vieux non remplacés qui s’appelle Japon.

 

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société