Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 01:49

SOURCE

«Nous devons nous préparer à d'autres assauts et donc nous protéger.» Trois jours après l'attaque dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris, François Hollande a prévenu, lors d'un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris, que «nous sommes toujours exposés». Dans ce contexte où la sécurité des transports en particulier, et la lutte contre le terrorisme en général, est dans tous les esprits, les douaniers tirent la sonnette d'alarme sur la «destruction» de leurs services.

Le syndicat Unsa-Douanes a ainsi répondu au président de la République en diffusant un communiqué bref mais cinglant: «Chiche, Monsieur le Président!», interpelle-t-il François Hollande. «Vous avez raison il faut nous préparer à subir d'autres assauts et la meilleure des protections est de changer votre politique de destruction de la douane». Et d'ajouter: «Depuis 10 ans vous et vos prédécesseurs avez (et continuez) à supprimer un poste de douanier chaque jour.»

En dix ans, les douaniers ont perdu près de 2700 postes. Leurs effectifs, qui sont passés de près de 19.300 agents en 2005 à 16660 en 2014, fondent en moyenne de 250 postes par an, une tendance qui doit se prolonger en 2015. «Nous étions encore 22.000 agents en 1992-93», souligne Vincent Thomazo, secrétaire général de l'Unsa-Douanes. «Or, nous avons un rôle à jouer dans la sécurité des citoyens», souligne-t-il, en rappelant que la douane «est la mieux à même de sécuriser nos frontières» ou encore de «mettre un terme à la libre circulation des armes et aux moyens de financement des organisations terroristes et des trafics en tout genre qui les alimentent (contrefaçons, tabac, stupéfiants)».

«Rentrée chaude»

Depuis plusieurs années, et surtout depuis l'annonce du plan stratégique Douane 2018 dévoilé l'an dernier, les syndicats de douaniers se mobilisent régulièrement pour alerter la population sur les conséquences des coupes drastiques d'effectifs dans leurs services. Le plan stratégique, qui prévoit - parmi une trentaine de mesures- d'adapter l'organisation des services douaniers dans le cadre de la réforme territoriale, «se traduira par la perte d'environ 2000 emplois supplémentaires à l'horizon 2019», estime Vincent Thomazo.

Le 24 mars dernier, l'intersyndicale CFDT, CGT, Solidaires, Unsa et FO a appelé les douaniers à manifester à Paris. Un rassemblement qui a mobilisé «1500 agents», selon les syndicats, qui doivent se rencontrer «la première semaine de septembre» pour définir d'autres actions à mener. Car ils ne comptent pas lâcher la pression, de l'aveu du secrétaire général de l'Unsa-Douanes: «On espère bien une rentrée chaude.»

 

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International