Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 19:54
  •  

  • Cette carte indique le nombre de migrants et réfugiés syriens recueillis par les pays voisins.

    Turquie : 1.8 million
    Liban : 1.2 million
    Jordanie : 628.427
    Egypte : 133.000
    Irak : 247.861
    Arabie saoudite : 0
    Koweit : 0
    Qatar : 0
    UAE : 0

    Comparer les pressions morales de certains politiques en mal de clientèle musulmane et qui réclament que les Français accueillent des migrants chez eux, à leur silence de tombe sur l’indifférence des pays du Golf est choquant non ?

    Amnesty International l’a récemment fait remarquer : « les six pays du Golfe, Qatar, Emirats, Arabie saoudite, Koweit, Oman et Bahrain — ont accepté zéro migrants venant de Syrie. »

    Cette réalité est particulièrement choquante, car ces pays sont géographiquement assez proches, mais surtout, ils possèdent des ressources financières gigantesques pour accueillir les migrants : il s’agit des Etats arabes les plus riches, offrant le niveau de vie le plus élevé, disposant (pour l’Arabie saoudite) de surfaces inhabitées immenses. Et surtout, ce sont des pays musulmans où les réfugiés n’auront pas à batailler pour par exemple obtenir un repas halal ou trouver une mosquée.

    Autre réalité : l’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats et le Koweit ne sont pas étrangers au conflit. Ils y ont joué un rôle en finançant et armant des groupes rebelles et des factions islamistes contre le président Assad.

    Mais l’Arabie saoudite et les pays voisins ne veulent pas de migrants car ils craignent le terrorisme, et songent à la sécurité intérieure. De plus les migrants prendraient des emplois à leurs citoyens. Autant de bonnes raisons de refuser ces réfugiés.

    Pourtant, la région a la capacité de construire très rapidement des infrastructures. Les entreprises de batiment géantes qui ont construit les tours de Dubaï, d’Abu Dhabi, et de Riyadh, pourraient créer des abris. L’Arabie saoudite a tout à fait le savoir faire pour gérer une grande quantité de migrants : elle sait déjà accueillir chaque année des millions de pieux musulmans qui font le pelerinage à la Mecque.

    Rien ne les empêche d’utiliser ces ressources et ce savoir faire pour des objectifs humanitaires.

    La raison, en réalité est simple : une totale indifférence pour le sort des réfugiés, un désintérêt politique total, et aucune pression internationale : aucun chef de gouvernement n’a assez de courage pour rappeler les pays du Golfe à l’ordre.

    Quand aux médias, ils sont bien trop occupés à culpabiliser les Européens avec des photos d’enfants morts échoués sur une plage, à attaquer, comme Valentin Graff dans Libération, les sites internet qui leur font de l’ombre, et bien trop couards pour donner de la voix et exiger des pays du Golfe qu’ils assument leurs responsabilités morales, éthiques et qu’ils montrent combien l’islam est une grande religion d’amour.

    Je rêve. Si les journalistes avaient des valeurs, cela se saurait.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  •  

    SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration