Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 02:35

 

Rien, décidément, ne saurait entacher l’optimisme de Michel Sapin. La croissance nulle ? Elle « conforte nos objectifs ». Le chômage ? Il« devrait baisser en 2016 ». L’invasion migratoire ? Un coût« de quelques millions d’euros » tout au plus. Une insouciance loin d’être partagée par la Cour des comptes, qui chiffre l’addition à 13.724 euros par demandeur d’asile, comprenant notamment l’accompagnement, l’hébergement, l’aide juridictionnelle, les allocations, la CMU et l’AME. Soit un montant d’un milliard en 2013 pour 66.000 personnes, auquel il faut ajouter une somme équivalente pour les déboutés, dont seuls 1 à 5 % seront reconduits.

En Allemagne, la prise en charge de chaque migrant, également estimée entre 12.000 et 13.000 euros annuels, devrait avoisiner les 10 milliards pour accueillir les 800.000 exilés attendus. La Hongrie a dû débourser 270 millions d’euros pour faire face à l’afflux incontrôlé de « réfugiés », contre 114 millions en Finlande, qui envisage même d’augmenter les impôts des plus riches pour financer les dépenses !

Selon le sénateur Roger Karoutchi, il est tout bonnement « inconséquent »d’accepter « le fait qu’il y ait 65.000 demandeurs d’asile par an, contre 35.000 par an il y a 5 ans ». D’après ses calculs, 40.000 réfugiés nous reviennent à environ un demi-million d’euros. « Accueillir 24.000 migrants supplémentaires coûtera au bas mot 312 millions d’euros », prévient le député d’Eure-et-Loir Olivier Marleix. Et aux dires des experts, il faudra s’attendre à en voir débarquer au moins le double. Résultat : la barre des 100.000 demandeurs par an sera allègrement franchie.« Nous sommes face à une situation qui va durer », constate Philippe Leclerc, du Haut-Commissariat de l’ONU. Quand le fatalisme désamorce toute volonté politique…

Avec le panache emblématique de ces âmes charitables toujours prêtes à dilapider les deniers publics, Louis Gallois, président de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale, chante les louanges de « la France généreuse, ouverte, accueillante » et réclame, dans la foulée, au moins 20.000 places supplémentaires en CADA (centres d’accueil pour demandeurs d’asile), qui en comptent déjà 25.000, logeant 36 % des migrants.

Ceux-ci bénéficient d’une allocation mensuelle de subsistance (AMS) de 91 à 718 euros par mois. Les autres atterrissent dans les 47.000 places d’hébergement d’urgence, dont 22.000 nuits d’hôtel, et touchent l’allocation temporaire d’attente (ATA) de 340,50 euros par mois (qui a augmenté de 179 % en quatre ans). Le coût moyen d’un centre provisoire d’hébergement est évalué à 35 euros par personne et par jour.

Les communes se verront octroyer 1.000 euros par place d’hébergement créée, annonce Bernard Cazeneuve. Idem pour les bailleurs privés et publics qui proposeront des logements ; seront-ils tentés de les attribuer en priorité aux clandestins ? Une compensation en tout cas très insuffisante, rétorquent les maires de France, qui auraient besoin au minimum de 6.000 euros.

De son côté, Eurotunnel, qui a dû engager 13 millions d’euros depuis le début de l’année pour sécuriser le site, a demandé une aide de 9,7 millions à la France et au Royaume-Uni ; en 2007, la Cour d’arbitrage de La Haye lui avait déjà accordé un dédommagement de 24 millions.

Compilées les unes aux autres, ces dépenses atteignent des proportions pharaoniques. Elles sont une insulte aux Français qui galèrent pour trouver un emploi ou un toit. Elles sont l’échec cinglant de l’Europe de Schengen. Son chant du cygne ?

La Hongrie déploie ses barbelés, l’Allemagne, la Slovaquie et l’Autriche ont rétabli le contrôle des frontières, la Pologne devrait suivre. Il est temps.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration