Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 02:10
Siège des Services secrets de Hongrie

Siège des Services secrets de Hongrie

Il y a un véritable danger en Europe, a dit à hirado.huGeorg Spöttle, spécialiste en politique de sécurité. A son avis, il faut commencer à penser autrement, et à faire attention aux bagages abandonnés par exemple dans les gares.

Le danger terroriste a drastiquement augmenté en Europe, estiment non seulement György Nógrádi mais aussi Georg Spöttle, spécialiste allemand en politique de sécurité.

 

Les djihadistes se préparent à frapper un grand coup

Georg Spöttle a déclaré à hirado.hu qu’il existe un danger réel, mais que celui-ci est fréquemment minimisé dans les pays européens autres que la Hongrie. Il estime que même si l’Allemagne est le but principal des djihadistes, ils peuvent commettre des actes terroristes dans n’importe quel pays européen, y compris la Hongrie. À son avis, les djihadistes se préparent à frapper un grand coup : « Ils disent depuis ce printemps qu’il y aura un 11 septembre européen », ajoute-t-il.

Ils  pourraient également projeter des attentats terroristes en Hongrie

Pour Georg Spöttle, il est à craindre qu’ils aient du ressentiment, par exemple à cause de la procédure d’identification, et veuillent se venger par des attentats terroristes. Il est donc important qu’aussi bien la police que les services secrets contrôlent les immigrants, en veillant à ce qu’ils arrivent déjà contrôlés aux points  de rassemblement : il importe d’éviter qu’ils se déplacent librement dans le pays.

...

« La population doit commencer à penser autrement »

Pour Spöttle, il est important aussi que la population soit prudente et commence à penser autrement qu’auparavant. « Il faut que les gens deviennent plus attentifs, fassent attention aux bagages ou paquets abandonnés par exemple à la gare ou dans le métro, » explique le spécialiste.

Hirado.hu a contacté la Centrale antiterroriste, le Bureau de la Présidence et la Police nationale pour savoir quelles mesures de précaution ont été introduites en raison du danger terroriste grandissant pour la protection des représentants de l’État, mais nous n’avons pas reçu de réponse au moment de publier cet article.

La protection des représentants de l’État peut être améliorée

Pour le spécialiste en politique de sécurité, il est certainement possible de renforcer la protection des représentants de l’État, en partie par l’usage de voitures blindées, d’autre part en élevant l’effectif du personnel de sécurité.

Protection plus difficile à l’étranger

Spöttle souligne que la protection des représentants de l’État est plus difficile à l’étranger. En effet, le nombre de gardes du corps pouvant voyager avec eux est limité, et les armes qu’ils peuvent prendre avec eux dépendent des lois du pays. Certains pays disposent de commandos formés pour la protection, là il n’y a pas de souci,  mais par exemple en Albanie ou dans d’autres pays moins développés la protection est plus difficile.

 

« Merkel mène une chasse aux sorcières »

Selon l’expert, Angela Merkel s’est enfermée dans une autre réalité et mène une chasse aux sorcières contre quiconque met en doute sa politique de sécurité, alors même que des procédures sont en cours en Allemagne contre 600 migrants pour vol, drogues ou viol. Le nombre des viols et tentatives de viol a bondi ces derniers temps.

Le contexte

Beaucoup de réfugiés ont sur eux 20’000 à 30’000 euros, des smartphones modernes et des cartes bancaires

Il y a deux semaines, des journaux britanniques ont rapporté la déclaration d’un membre de l’ÉI selon laquelle l’État islamique a envoyé 4000 combattants en Europe avec le flot des réfugiés. Pour Georg Spöttle, un fait qui donne à réfléchir est que 85 % des migrants sont des hommes jeunes, entre 20 et 30 ans, athlétiques, à la musculature fraîchement entraînée. Sur beaucoup d’entre eux, selon lui, on voit qu’ils ont reçu une formation militaire.

Ce qui est remarquable aussi, c’est qu’ils n’ont même pas sur eux un couteau de poche, c’est-à-dire qu’ils non aucun objet qui pourrait poser problème lors d’un contrôle de leur bagage par la police. De plus, ils n’ont même pas un Coran, par contre ils disposent, sans motif valable, de fortes sommes d’argent, de smartphones modernes et de cartes bancaires. Spöttle a soulevé la question : beaucoup d’entre eux ont sur eux 20’000 à 30’000 euros, mais on se demande bien qui leur aurait racheté leur maison en Irak, en Syrie ou en Somalie.

4 millions sont en route, bien peu sont intégrables

D’après des estimations, 4 millions de migrants sont en route. Pendant l’hiver, selon Spöttle, un grand nombre seront contraints de rester dans la région méditerranéenne, mais au printemps ils seront tout à coup chez nous.

Le spécialiste a aussi attiré l’attention sur une déclaration du directeur de l’Office fédéral allemand du travail. Celui-ci a averti que seuls 10 % des migrants présents en Allemagne seront intégrables. Telle est la proportion de ceux qui ont un métier utilisable. Les autres n’en ont aucun, si bien qu’ils passeront le reste de leur vie à l’aide sociale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ecce Homo pour Dreuz.info.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International