Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 01:50

SOURCE Publié par 

A lire la presse francophone ces derniers mois, j'ai l'impression que la France en particulier et l'Europe en général découvre l'immigration. Etrange, non? Quand on regarde dans la rue, cela semble faire un certain temps que le phénomène existe. Pourtant, il faudrait être aveugle pour ne pas remarquer cette hystérie collective, professionnellement filmée et diffusée.


 

J'adore les shows télévisés. Je me souviens encore, à l'époque presque préhistorique de la mise en scène médiatique, du débarquement des sacs de riz en Somalie, programmé en fonction des horaires du journal TV. Ah, que c'était le bon temps! La nuit, en éclairage des caméras, ces soldats de la paix!

 

Pourquoi je vous en parle? Et bien ça m'est revenu à l'esprit en voyant la couverture médiatique, beaucoup mieux faite, de ces pauvres immigrés bloqués à la frontière macédonienne, qui ne peuvent avancer, continuer leur "migration" car ce pays là ne leur plait pas trop, pas assez riche, et poussent enfants sur les bras, et crient et pleurent et les tirs de la police et la fuite mais pour mieux revenir et encore ils poussent et enfin ils passent.

...

J'aimerais tellement pouvoir ajouter ma petite larme aux milliers de larmes humanitaires en lisant que les interceptions de clandestins ont doublées en un an à Calais et surtout ne pas me demander s'il s'agit du doublement des interceptions en raison d'une augmentation des effectifs ou s'il s'agit d'une augmentation du nombre des clandestins, mais dont on ne parlait pas tant avant.

 

Dans le même style, j'aimerais encore plus m'émouvoir en lisant que 230 000 migrants ont posé le pieds sur le sol européen en 2014, ce qui est largement plus qu'en 2013.

 

Alors comme je ne suis pas spécialiste des questions d'immigration, je me renseigne. Et voici quels chiffres on trouve en accès libre sur le site de l'INSEE:

 

De 2004 à 2012, en moyenne 200 000 immigrés par an sont entrés sur le sol français. Compte tenu des décès et des départs, la population immigrée a augmenté de 90 000 personnes par an. Début 2013, elle représente 8,8% de la population française globale.

 

Et là, le chiffre de 8,8% me semble très bas, étrangement. Alors en continuant à chercher je lis que :

 

En 2011, 114 569 personnes immigrées ont acquis la nationalité française, 96 051 en 2012, 97 276 en 2013 et 105 613 en 2014. 

 

Donc, déjà on ajoute. Ensuite on trouve aussi qu'en moyenne en France 100 000 enfants par an naissent de deux parents étrangers.

 

Donc, par an on a en gros 100 000 personnes qui arrivent, 100 000 qui naissent et 100 000 qui sont naturalisées. 

 

Tout de suite, ça fait relativiser les chiffres annoncés dans la presse.

 

Par ailleurs, la surmédiatisation récente du phénomène de l'immigration est surprenante. En général, il s'agissait plutôt d'en cacher l'ampleur et d'éviter d'en éclairer les détails quotidiens. Lampedusa déborde depuis longtemps, Kos est en première ligne aussi, mais on met l'accent sur la Macédoine qui sort l'armée, la République hongroise qui veut restaurer les frontières, etc. Surprenant, surtout quand ce sont les mêmes images qui font le tour des médias.

 

Qu'est-ce que cela montre? Que les Etats-Nations souverains ne peuvent plus ni de facto ni de jure exister. Ni les chars, ni l'armée ne peut protéger les Etats contre une foule désarmée. Ils ne peuvent donc faire face à la vague d'immigration plutôt bien organisée. Pardon, de "migrants", comme s'ils étaient toujours en mouvement, comme des nuages dans le ciel qui ne font passer, encore et toujours.

 

Donc, le marché est clair : à l'époque de la mondialisation claivoyante, les Etats ne peuvent plus compter sur des frontières qu'ils ne peuvent de toute manière maîtriser. Donc les frontières n'ont plus de sens. Tout doit être géré au niveau européen. Officiellement et définitivement. Sinon, ils n'auront pas d'aides. Et s'ils veulent se débrouiller seuls, encore et encore plus de "migrants" venus d'ailleurs et allant quelque part passeront en force chez eux, juste le temps nécessaire. 

 

Et avec la mondialisation le multiculturalisme, ou plutôt "l'aculturalisme". Car aucune nation ne peut intégrer un tel flux d'immigrés de cultures différentes arrivant depuis aussi longtemps.

 

Et ainsi la boucle est bouclée. 

 

Et ainsi la vision de ces "migrants" devient beaucoup moins romantique. Mais si la "bonne décision" est prise par ce qu'il reste des états européens, la question pourra être réglée avec la discrétion nécessaire à la chose et les caméras se fixeront sur un autre objet de scandale qui pourra tout autant émouvoir la population.

 

PS: Pour ceux qui seraient choqués par mes propos, interrogez-vous sur le cynisme nécessaire pour utiliser la misère humaine dans ce type de jeu politique. Ensuite l'on pourra parler de bons sentiments.

 

SOURCE Publié par 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration