Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 00:25

policeDans la nuit de mercredi à jeudi, malgré l’intervention d’un important dispositif de police, c’est le ministre Theo Francken qui a du se rendre dans l’urgence au centre d’accueil Fedasil de Florennes où des émeutes ont éclaté à la suite de tensions entre des bandes rivales de migrants. Cette fois, des Irakiens ont attaqué des mineurs afghans, parmi lesquels un enfant de 9 ans!

Comme l’on relaté nos confrères de Sudinfo, tout a démarré dans l’après-midi lorsque des mineurs ont entamé un match de football. Bien que la tension soit montée, le personnel du centre a pu reprendre la situation en main. Plus tard dans la soirée, un groupe d’Irakiens a pris pour cible les locaux où sont logés les mineurs et c’est là que la situation a basculé en tournant à l’émeute.

Entre 60 et 80 personnes se sont affrontées causant d’importants dégâts matériels. Une cinquantaine de policiers a dû intervenir pour parvenir à contenir les violences. Deux meneurs irakiens ont été écroués tandis que 20 autres ont vu leur procédure d’asile suspendue durant 30 jours.

Francken1Une sanction administrative que le ministre Francken considère comme tout à fait légitime et qui a promis de se montrer extrêmement sévère avec les candidats à l’asile qui manqueraient du respect dû à nos valeurs. Du coup, l’asile pour ce groupe d’Irakiens pourrait être remis en question.

On ne peut que saluer la volonté du ministre de se montrer ferme et intransigeant vis à vis des migrants auteurs de violences car en important des populations en guerre, nous importons aussi des guerres sur notre sol.

En Belgique, par le passé, nous avons déjà eu le triste privilège d’offrir le gîte et le couvert à des responsables du génocide rwandais soutenus par Van Ypersele levice-président contrarié du GIEC… Quelle honte pour notre pays où de nombreuses victimes de ce massacre ont trouvé refuge pour finalement côtoyer leurs bourreaux!

Aujourd’hui, en Allemagne, faut-il le rappeler, les migrants ont déjà importé leur guerre de religion puisque des réfugiés musulmans persécutent leurs compatriotes chrétiens jusque dans les centres d’asile comme le décrit notre confrère Causeur dans un article dont quelques lignes suffisent à mesurer l’ampleur du phénomène :

« Le pasteur luthérien de l’église de la Trinité de Berlin-Steglitz (sud de Berlin) Gottfried Martens témoigne de la situation très précaire des chrétiens dans l’édition dominicale du quotidien berlinois Die Welt du 27 septembre : « Les musulmans très croyants répandent dans les foyers l’idée suivante : là où nous sommes règne la charia. » Et ceux qui souffrent le plus sont les musulmans convertis au christianisme : « Ceux-là ont 100% de chance d’être agressés », précise le pasteur.

Les guerres n’étant jamais menées que par des combattants, peut-être serait-il prudent de ne pas se tromper sur les personnes auxquelles on offre le droit d’asile. Simple principe de précaution…

source

Thierry Henrion

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration