Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 01:40
31218498604bc5d0c73da58e2d1cf

Copie d’écran d’un clip – Véronique une des mamans, explique…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

SOURCE

Fabienne Servan-Schreiber a mis le doigt sur le cœur du problème : le coran fabrique les djihadistes.

Fabienne Servan-Schreiber a produit des clips anti-jihad qui sont diffusés à la TV française, afin de « produire un contre-discours » sur ces jeunes qui partent faire le djihad en Syrie.

Son contre-discours est très juste : il met en scène des familles ordinaires dont les enfants sont partis faire le djihad.

Elle a choisi pour cela des Léa et des Jean-Pierre, des jeunes convertis partis au combat pour Allah.

En montrant de que de jeunes convertis, des jeunes comme tout le monde, sont partis faire le djihad, elle explique que leur conversion, la lecture du coran, les a convaincu de devenir des combattants pour le djihad. C’est dans le coran qu’ils ont reçu l’ordre d’aller combattre pour Allah.

Elle montre ainsi la puissance du texte religieux islamique, capable par sa seule lecture, de convaincre des jeunes de devenir des guérriers, des terroristes.

Fabienne Servan-Schreiber a raison : la lecture du coran fabrique ces djihadistes, et rien d’autre.

 

• Certains ont soutenu que les terroristes sont des jeunes en déserrance, venant de familles défavorisées, qui ont eu le cerveau délavé par leur environnement culturel.

Ils ont tort, les familles que Servan-Schreiber fait parler appartiennent à la classe moyenne.

• Certains disent qu’ils sont devenus terroristes parce qu’ils sont victimes de discrimination, victimes de l’islamophobie, du racisme contre les arabes, du délit de sale gueule, du rejet de leur candidature professionnelle parce qu’ils ont un prénom arabe…

Fabienne Servan-Schreiber apporte la preuve que ce n’est pas la bonne explication : les enfants de Véronique, Baptiste, et Jonathan n’ont pas des prénoms musulmans, ils ne sont pas victimes de l’islamophobie, ni du délit de sale gueule.

« Ce sont des enfants normaux et cela peut arriver à tout le monde », explique au contraire le clip de Fabienne Servan-Schreiber.

Merci Fabienne Servan-Schreiber, c’est aussi ce que nous pensons et quelqu’un devait le dire haut et fort :

Seule la lecture du coran a la force de transformer « des enfants normaux », des blancs nés dans des familles non musulmanes, en terroristes islamistes qui vont décapiter et commettre les crimes les plus atroces pour servir Allah.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société