Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 00:35

SOURCE

Mardi, le conseiller du ministre ukrainien de l’intérieur, Anton Guerachtchenko, a appelé à divulguer des informations personnelles concernant les militaires russes combattant en Syrie « pour faciliter la tâche des djihadistes de l’État islamique ».

 

es experts russes et américains doivent discuter, ce mercredi, afin de prémunir les deux pays de tout incident de leur aviation dans le ciel syrien, a indiqué le ministère de la défense russe, le 7 octobre. Selon le porte-parole du ministère, le général Igor Konachenkov, « les propositions américaines pourraient être acceptées, il reste seulement à préciser des détails techniques sur lesquels vont se pencher les représentants des départements russes et américains  ».

La veille, le Pentagone avait exhorté Moscou de répondre à sa demande de mise en place de règles d’engagement mutuel de respect de l’espace aérien syrien à la suite de l’entrée illégale de deux appareils russes dans le ciel turc, les 3 et 4 octobre.

...

Frappes russes

Parallèlement, la Russie a mené ses premières frappes mercredi à partir de sa flotte déployée dans la mer Caspienne. « La marine a effectué 26 tirs de missiles de croisière Calibre à une distance de 1500 km pour atteindre 11 cibles sur le sol syrien. Cette opération n’a fait aucune victime parmi la population civile », a indiqué le ministère de la défense.

Mardi, l’aviation russe avait déjà exécuté 20 sorties et bombardé douze cibles de l’EI, éliminant deux centres de commandement autour de la ville de Deir ez-Zor et un terrain d’entraînement terroriste à Idleb, selon le ministère. Près de Lattaquié, où sont stationnées les troupes russes, des bombardiers ont complètement détruit des bases terroristes et des entrepôts.

Des survols ont également permis de détecter une base près de Kafar Aouid et d’en informer l’armée syrienne, a indiqué Igor Konachenkov.

Mosquées et zones habitées

Moscou n’exclut par ailleurs pas que les terroristes de Daech puissent détruire des mosquées pour ensuite accuser l’aviation russe de frapper des ouvrages civils en Syrie.

« Les terroristes peuvent prévoir de préparer des provocations — des destructions de mosquées, par exemple — pour ensuite montrer des photos et des vidéos fabriquées de toutes pièces et accuser les pilotes russes opérant en Syrie », a indiqué M. Konachenkov, commentant l’allégation d’une source militaire anonyme en Syrie selon laquelle les pilotes russes avaient frappé le site historique de Palmyre.

Source : Figaro

Source : Figaro

Mazepa 2

L’EI n’est cependant pas le seul à mettre de l’huile sur le feu. Mardi, le conseiller du ministre ukrainien de l’intérieur, Anton Guerachtchenko, a appelé à divulguer des informations personnelles concernant les militaires russes combattant en Syrie « pour faciliter la tâche des djihadistes de l’État islamique ».

Furieux, le ministère russe de la défense a proposé de décerner « l’ordre de Judas » à l’officiel ukrainien. « Nous savons depuis longtemps que M.Guerachtchenko est lié aux énergumènes du mouvement d’extrême-droite Pravy Sektor, mais sa décision d’intervenir en tant que Mazepa 2 au profit de l’État islamique a surpris bien des personnes en Ukraine et en Europe, mais aussi au Proche-Orient », a déclaré le général Igor Konachenkov devant les journalistes à Moscou, mercredi.

Ivan Mazepa (1639-1709) est l’un des plus célèbres atamans des Cosaques de l’Ukraine. Après avoir essayé de trahir Pierre Ier de Russie, ce dernier lui décerna l’ordre de Judas, créé spécifiquement pour Ivan Mazepa. Un seul exemplaire fut décerné.

La Russie a mené ses premiers raids aériens en Syrie mercredi 30 septembre, quelques heures après avoir reçu le feu vert unanime du Conseil de la Fédération. D’après le président de la Commission des affaires étrangères de la Douma, Alexeï Pouchkov, la campagne de frappes aériennes russes en Syrie devrait durer de trois à quatre mois.

La guerre civile syrienne est un conflit armé qui fait rage depuis mars 2011. Au départ, il opposait le gouvernement aux rebelles, qui exigeaient le départ de l’actuel président, Bachar el-Assad. Depuis 2014, plusieurs autres factions ont rejoint les combats pour le contrôle du territoire, dont l’État islamique, qui contrôle tout l’Est du pays, le Jabhat al-Nosra et d’autres groupuscules de plus petite taille. Le Nord du pays est contrôlé par le Parti de l’Union démocratique kurde, qui se bat également contre l’EI.

Le régime syrien bénéficie des renforts du Hezbollah, de groupes armés irréguliers et de brigades chiites irakiennes et étrangères, ainsi que du soutien de l’Iran et de la Russie. Téhéran a déjà envoyé de nombreux conseillers militaires à Damas et promis de soutenir le gouvernement syrien jusqu’au bout.

Toutes formations militaires confondues, Bachar el-Assad disposerait d’environ 140 000 soldats, estime l’expert militaire russe Vladimir Evseev, cité par RBK.

 

SOURCE

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International