Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 01:51

ISIS forces prepare for battle in Iraq. Islamic State militants

SOURCE  Il avait prévu de commettre un attentat de grande envergure contre la base navale de Toulon.

Pourtant c’est un gentil jeune homme de 25 ans dont les médias ne vous diront peut-être pas le nom, mais ils vous diront que ses voisins le considèrent comme doux et serviable, et ses parents diront de lui qu’il s’est certes « radicalisé » (mais les médias feront attention à ne pas vous expliquer ce que cela veut dire) mais qu’ils ont du mal à croire qu’il ait pu vouloir passer à l’acte car bien que « connu » des services de police, c’était un garçon sans histoire.

Ce gentil jeune homme donc, était en relation avec des djihadistes Français qui décapitent, violent et réduisent des femmes à l’esclavage, des djihadistes enrôlés dans l’Etat islamique en Syrie.

Le Petit Journal de Canal + a révélé le projet d’attentat, prévu le 29 octobre – car c’est le rôle du Petit Journal de Canal + d’informer la population française sur les dangers qu’elle court, pas le gouvernement.

Et c’est BFMTV, pas le gouvernement dont ce n’est pas le rôle, qui a révélé que l’individu interpellé (BFMTV parle d’individu pour éviter de prononcer le mot interdit : musulman) était suivi par la DGSI depuis plusieurs mois et qu’il a été interpellé fin octobre après avoir été livré d’un colis contenant une cagoule et un couteau, puis il a été mis en examen et écroué le 2 novembre pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Base navale de Toulon - emplacement des bateaux

Base navale de Toulon – emplacement des bateaux

« Placé sous surveillance depuis un an en raison de sa radicalisation et de son soutien public aux thèses jihadistes, cet individu avait cherché à se procurer du matériel pour passer à l’acte », en l’occurrence « une action violente à l’encontre de militaires de la marine nationale de Toulon », a déclaré le ministre de l’Intérieur dans un communiqué – mais sans doute que Le Petit Journal de Canal + l’a tenu informé.

Après une suite de catastrophes et de loupés qui ont couté la vie à de nombreux Français innocents, la DGSI a enfin été efficace et à la hauteur. Saluons ce résultat sans réserve, ils font un métier extrêmement complexe, d’autant que des taupes islamistes les avaient infiltré (et qui sait, tous ne sont pas forcément démasqués), mais sans le triomphalisme béta de Bernard Cazeneuve ni la réjouissance béate de Manuel Valls, qui a sur Twitter, envoyé ses « félicitations aux policiers qui à Toulon ont une nouvelle fois empêché un projet terroriste ».

 

L’ami du gentil jeune homme avait menacé Charlie Hebdo en 2012. En garde à vue, il a reconnu cette relation avec un Français actuellement en Syrie dans les rangs de l’Etat islamique qui, « par internet, l’a incité à passer à l’acte », selon une des sources proches du dossier.

...

Toulon est le « premier port militaire d’Europe regroupant 70% de la flotte française » et sa base navale « regroupe en plein coeur de la ville 20 000 civils et militaires » : quelle belle cible pour l’islam, des migrants doivent certainement s’y préparer.

Le gouvernement a enfin rappelé que les attaques menées par des Français de retour de Syrie ou en contact avec d’autres jihadistes sur place sont l’une des principales craintes des services de renseignement, mais il a « oublié » de dire qu’il n’est pas capable de savoir qui sont les djihadistes qui arrivent parmi les réfugiés.

Quand le bateau coule de toutes part, que les migrants et réfugiés sont prése tés comme une grande chance pour la France, dansons la valse, Valls.

© Hervé Roubaix pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS