Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 02:04

C’est une révélation qui risque de faire du bruit, un peu plus de dix jours après les terribles attentats de Paris. A en croire une information du New York Times, la maire de Molenbeek, Françoise Schepmans, disposait depuis des semaines d’une liste de terroristes incluant ceux du 13 novembre.

Comme le relate le quotidien américain, Françoise Schepmans aurait reçu une liste de 80 noms et adresses, un mois avant les attentats qui ont ensanglanté la capitale. Parmi eux ? Ceux de Brahim et Salah Abdeslam. Si le premier s’est fait exploser devant un restaurant du boulevard Voltaire, l’autre est toujours recherché par la police. Abdelhamid Abaaoud, suspecté d’être le cerveau des attentats et ancien habitant de Molenbeek, figure également dans la liste qui se base sur les informations des organes de sécurité belges.

Selon les informations recueillies par France 2, la ville de Molenbeek avait demandé à l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM), sous la responsabilité du ministère de la Justice et de l’Intérieur, de lui transmettre une liste de suspects liés au terrorisme ou radicalisés, identifiés sur son territoire. Une demande qui faisait suite aux attentats déjoués de Verviers, précise le site d’informations.

Néanmoins, Françoise Schepmans refuse d’être pointée du doigt. « Que devais-je faire à leur sujet ? Ce n’est pas mon travail de suivre des terroristes potentiels« , s’est défendue la maire au quotidien américain, soulignant qu’il s’agit de la « responsabilité de la police fédérale » [...]

De leur côté, les nationalistes profitent de la situation pour charger le gouvernement actuel. Dans le quotidien Le Soir, le nationaliste flamand Karl Vanlouwe , membre du Sénat de Belgique, déplore « 20 ans de laxisme » par le Parti socialiste francophone. Conséquence, selon lui ? Bruxelles est devenue « une base arrière de la barbarie islamique« .

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS