Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 01:01
Des activistes d'extrême-gauche venus du monde entier sont déjà en Ile-de-France

Des activistes d'extrême-gauche venus du monde entier sont déjà en Ile-de-France

 Alors que Bernard Cazeneuve a annoncé la semaine dernière le retour des contrôles aux frontières pendant un mois à partir du 13 novembre, cette mesure semble arriver trop tard. En effet, selon nos informations, des Black Blocks venus du monde entier sont déjà entrés en France.

La COP 21 débute à la fin du mois (du 30 novembre au 11 décembre, ndlr). Et au-delà de l'enjeu environnemental, il y a aussi un enjeu sécuritaire à relever. En effet, jamais un événement organisé en France n'a représenté autant de risques: au moins 80 chefs d'Etat seront réunis au Bourget dans un contexte de menace terroriste très élevée. C'est pourquoi, alors que l'Ile-de-France est toujours en Vigipirate "alerte attentat", la semaine dernière, Bernard Cazeneuve a annoncé une mesure exceptionnelle: le rétablissement des contrôles aux frontières. 

"Trois semaines trop tard"

Plus précisément, le ministre de l'Intérieur, à partir du 13 novembre (ce vendredi donc) et pendant un mois, 285 points de contrôles seront en place sur les routes, mais aussi dans les aéroports et les gares avec des renforts policiers importants qui viendront de toute la France. Au total, il devrait y avoir plus de 5.000 policiers supplémentaires pour assurer la sécurité partout en Ile-de-France pendant la COP 21. 

Mais, comme a pu nous l'indiquer un policier hier soir, l'annonce de Bernard Cazeneuve "intervient trois semaines trop tard". Ainsi, selon nos informations plusieurs groupes d'extrême-gauche sont déjà arrivés d'Allemagne, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de Belgique et même d'Australie et des Philippines pour l'événement.

Toutefois, le ministère de l'Intérieur tient à préciser que la clause Schengen prévoit que les contrôles aux frontières ne peuvent être rétablis que pendant un mois maximum. Ce qui veut dire, selon la place Beauvau, même trois semaines plus tôt cela aurait donc été inutile.   

40.000 visiteurs quotidiens

En attendant, les services de renseignement ont donc ces activistes d'extrême-gauche à l'oeil. Il faut dire que ces fameux Black Blocs ont fait des dégâts énormes par le passé: dans les rues de Milan l'été dernier lors de l'Exposition universelle ou encore en marge du sommet de sommet de l'Otan, à Strasbourg, en 2009, où les images d'un hôtel en feu avaient fait le tour du monde. Leur mode d'action est très difficile à anticiper pour les forces de l'ordre. Ils s'activent en un instant et déclenchent une véritable guérilla urbaine avant de se refondre aussitôt dans le décor.

A partir de vendredi le retour des contrôles aux frontières devrait donc surtout dissuader les retardataires mal intentionnés. En revanche les forces de l'ordre n'interviendront pas sur le site du Bourget: ce sont les policiers des Nations-Unies qui assureront la sécurité des 40.000 visiteurs quotidiens et des 80 chefs d'Etat.

 

Source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS