Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 19:02

14657553416_1703dba5c6_b

SOURCE   C’est plié, réglé, jugé, et rejugé : en France, appeler au boycott d’Israël est antisémite, raciste … et illégal.

Deux arrêts de la Cour de cassation du 20 octobre confirment que la justice existe encore : le simple appel à boycotter des produits israéliens est illégal en France. Et sévèrement puni.

La France, patrie des Droits de l’homme de plus en plus bafoués, s’honore de cette décision de justice qui trop longtemps avait laissé la bride large aux antisémites déguisés – mal déguisés – en boycotteurs. Le hic est qu’ils ne boycottent aucune autre pays du monde alors que les conflits ne manquent pas, et les états criminels encore moins.

La Cour de cassation a confirmé la condamnation par la cour d’appel de Colmar de 14 militants du mouvement antisémite Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS) à une très lourde amende de 28 000 euros de dommages et intérêts aux parties civiles et à chacun des antisémites, à une amende de 1 000 euros avec sursis pour leur laisser le temps de redevenir des êtres humains dignes.

Le 26 septembre  2009 et le 22 mai 2010 ces extrémistes avaient participé à une manifestation comme les nazis en organisaient, au Carrefour d’Illzach, pour boycotter les produits en provenance d’Israël : c’est à dire les produits fabriqués par des juifs.

Leurs tracs de propagande et d’incitation à la haine mentaient, et disaient : «Acheter les produits importés d’Israël, c’est légitimer les crimes à Gaza, c’est approuver la politique menée par le gouvernement israélien», ignorant que Gaza est dirigé par des terroristes coupables – comme tous les terroristes – de crimes contre l’humanité.

Boycott = haine des juifs, dit la Cour de cassation

La Cour de cassation a vu juste en précisant que les appels au boycott sont « constitutif du délit de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race, ou une religion déterminée» conformément à l’article 24 alinéa 8 de la loi sur la presse.

«C’est une grande régression», a déclaré Antoine Comte, l’avocat de BDS, qui ne digère pas que l’on ne puisse, en France en 2015, librement haïr les juifs et les diaboliser, comme au bon vieux temps du nazisme.

© Jean Rupart pour JSS News

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS