Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 00:58
Lagarde et le FMI veulent encore plus de migrants pour nous remplacer !
...

Christine Tasin - source   Il est de plus en plus clair que les libéraux, les mondialistes, les Européistes et toutes les organisations supra-nationales ont décidé de couler l'Europe pour vendre, vendre, vendre... et faire disparaître les valeurs qui sont les nôtres, qui les empêchent de créer la planète dont ils rêvent.

Ils appellent même les Européens à faciliter l'envoi d'argent des "migrants" dans leurs pays d'origine. Il faut en effet que la planète entière consomme... Les migrants, c'est une perte pour leur pays ? Peu importe, ils compensent en envoyant de l'argent là-bas... Comment mieux dire que ce qui compte c'est l'argent et non le bien-être des faux réfugiés ?

De leur côté, les pays d'origine des migrants vont certes pâtir de l'exil de leur population jeune et qualifiée, reconnaît Mme Lagarde.
Mais ils bénéficient en contrepartie de transferts de fonds des migrants vers leurs proches qui totalisent 436 milliards de dollars en 2014, soit "plus de trois fois" le montant de l'aide publique au développement, note-t-elle, en appelant à réduire les frais de ces transferts d'argent.

L'argumentation de Lagarde est limpide :

La dirigeante appelle notamment à renforcer la capacité des marchés du travail "à absorber les migrants", à améliorer leur accès à des formations et à faciliter la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger.
La crise migratoire en Europe met à mal la cohésion de l'UE qui se divise sur la répartition de la charge de l'accueil des réfugiés venus de la Méditerranée. Un sommet sur la question se tient mercredi entre dirigeants européens et africains.

Si nous acceptons les migrants, les formons, reconnaissons leurs prétendues formations à l'étranger (comment des gens prétendument en fuite seraient-ils munis de diplômes en bonne et due forme ? ) il est évident que ce sera aux dépens des nôtres.

Or, il y a en Europe 23 millions de personnes sans emploi, et un taux de chômage de 9,5%.

Nous savons que 25 à 35 millions de réfugiés sont attendus dans la même Europe dans les deux ans à venir.

Cela signifie que les migrants viendront prendre le peu d'emploi qui reste, et que nous aurons 50 millions de personnes sans emploi...

Il est clair que pour le FMI cela n'a aucune espèce d'importance, ce qui compte c'est d'avoir toujours plus de consommateurs... Voici les mots clé employés par Lagarde : doper l'activité, impact sur la croissance, coût...

Ils n'osent malgré tout pas promettre de raser gratis : ""Les calculs préliminaires du FMI montrent un impact positif modéré des migrants sur la croissance dans les pays de l'UE".

Modéré... plus sûrement négatif ? Le peu de richesses que nous réussissions à faire naître va être consacré à l'accueil des "réfugiés"....

On appréciera le passage sur la population vieillissante, quand on sait qu'une politique nataliste et familiale est possible et coûterait moins cher que l'accueil des migrants... Et puis faire des enfants dans un pays envahi où leur sécurité est de moins en moins assurée, c'est une gageure...

Selon Mme Lagarde, cet afflux --s'il est géré "avec les mesures appropriées-- peut être d'abord bénéfique aux pays d'accueil en augmentant leur population active et en dopant l'activité.
"Les calculs préliminaires du FMI montrent un impact positif modéré des migrants sur la croissance dans les pays de l'UE", assure la dirigeante.
Surtout, cet afflux pourrait permettre de s'attaquer au vieillissement de la population dans les pays riches et de "réduire la pression" sur le coût du système de retraites et des dépenses de santé, assure Mme Lagarde.
 

Bref, il est évident que depuis des années ils savent tous que nous allons subir une déferlante migratoire, et qu'ils l'ont délibérément organisée.

Les peuples n'ont peut-être pas dit leur dernier mot...

Christine Tasin - source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS