Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 01:48

La ministre suédoise des Affaires étrangères [Margot Wallström] affirme que le pays «risque de s’effondrer» en raison de l’afflux massif de réfugiés.
- Margot Wallstrom dit que la Suède ne peut pas faire face à l’afflux de réfugiés ;
- Elle affirme que le pays est confronté à un risque d’effondrement en raison des 190.000 demandeurs d’asile arrivant chaque année ;
- Elle a appelé les autres Etats membres de l’UE à partager le fardeau en accueillant des migrants.

La ministre suédoise des Affaires étrangères a affirmé que son pays est confronté à un risque d’effondrement en raison de l’afflux massif de réfugiés, alors que la crise des migrants s’aggrave.

Margot Wallström a déclaré que la Suède ne peut pas faire face à l’assimilation des réfugiés, au niveau actuel, sans que cela affecte les services.

Elle dit que Stockholm devra maintenant faire pression sur l’Union européenne dans le but de forcer les autres Etats membres à partager le fardeau de ceux qui viennent du Moyen-Orient, principalement de Syrie.

Il est prévu que la Suède prenne environ 190.000 migrants d’ici la fin 2015. Au cours des neuf premiers mois de l’année, plus de 73.000 personnes ont demandé l’asile en Suède.

Mme Wallström a déclaré dans une interview [interview du Dagens Nyheter]:
«Je pense que la plupart des gens pensent que nous ne pouvons pas maintenir un système où peut-être 190 000 personnes arrivent chaque année – sur le long terme, notre système va s’effondrer. Et cet accueil ne va pas recevoir un soutien populaire.
Je dois admettre qu’il y a eu récemment des moments de très grande déception. J’ai entendu des déclarations d’États membres qui ont été tout à fait étonnantes et très décourageantes ».

Ces commentaires de la ministre des Affaires étrangères surviennent après que des pyromanes eurent attaqué le logement des demandeurs d’asile dans la petite ville de Munkedal, dans le sud du pays.

Personne n’a été grièvement blessé, bien que certains des quatorze migrants qui y vivent aient souffert d’une légère inhalation de fumée. Ils ont été rapidement relogés.

« J’ai pensé que j’allais mourir, c’était horrible, mais maintenant c’est OK, je suis en sécurité », a déclaré Ahmet, un réfugié somalien interrogé par la radio publique suédoise,SR.

Des enquêtes locales ont été lancées, mais l’autorité de la police nationale, la « NOA », pourrait intervenir si des liens étaient établis entre les différentes attaques, a déclaré la porte-parole de la police, Carolina Ekeus.

Depuis le début de l’année, 15 incendies criminels à travers le pays ont ciblé des centres et des appartements d’accueil pour réfugiés, réduisant certains en cendres.

Dans dix cas de la récente série de faits, l’intention criminelle a été établie sans le moindre doute.

Le 19 juin, deux cocktails Molotov ont été jetés contre un bâtiment abritant des migrants.

Le 16 août, une croix chrétienne a été incendiée près d’un centre de migrants et, le même jour, un autre centre a été évacué après la découverte d’un sac contenant un liquide inflammable.

Ce centre, dans le chef-lieu d’Arboga, a hébergé deux migrants érythréens qui ont été accusés d’une attaque au couteau causant la mort d’une femme de 55 ans et de son fils de 28 ans, dans un magasin Ikea trois jours plus tôt.

La Suède, qui est la patrie de 9,8 millions de personnes, est l’un des pays de l’Union européenne qui a absorbé le plus grand nombre de réfugiés en proportion de sa population.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Dagens Nyheter :
Dans l’interview donnée au quotidien suédois, Dagens Nyheter, Mme Margot Wallström a nommément accusé le parti des Démocrates de Suède (le SD, « Sverigedemokraterna », classé à « l’extrême droite ») d’être responsable de ces incendies. La « rhétorique » de ce parti créerait une atmosphère de peur pouvant être à l’origine de ces attaques.

Daily Mail

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS