Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 03:47

Alors que l’Etat Islamique et d’autres groupes rebelles ont transformé Alep en une zone de carnage et de désolation, les villages environnants ont également été le siège des combats et des destructions. C’est dans l’un de ses villages qu’ont été perpétrées ces exécutions.

Toutes les victimes étaient membres d’une même organisation.
Le directeur de cette mission avait encouragé les missionnaires à quitter le village dans lequel ils risquaient clairement leurs vies.

« A chaque fois que nous les visitions, ils affirmaient vouloir rester, répétant toujours que c’est ce que Dieu leur demandait et ce qu’ils souhaitaient faire. Ils voulaient rester et partager l’évangile. »

Ils avaient le choix. Conscients du danger, les courageux chrétiens ont choisi de continuer leur travail.

« Ils sont restés parce qu’ils croyaient être appelés par Dieu pour partager Jésus avec ceux qui étaient pris entre les feux. »

Ils auraient pu se mettre à l’abri et se disperser dans des zones plus sûres comme l’ont fait certains membres survivants de leurs familles.

« En tant que responsable, j’aurais dû insister pour qu’ils partent. »

déclare le directeur de la mission, ému, en se remémorant les cruelles exécutions de ses collaborateurs. Il les avait formés au ministère, avait baptisé plusieurs d’entre eux.
Le responsable de la mission décrit ensuite l’enchaînement des évènements, tels qu’ils ont été rapportés aux familles par les témoins.
Un premier groupe constitué d’un chef d’équipe de 41 ans, qui avait implanté 9 églises de maison, son fils de 12 ans et 2 membres du groupe âgés d’une vingtaine d’années, a d’abord été arrêté.
 Le jeune fils âgé de 12 ans aurait eu la vie sauve après avoir accepté le reniement.

« Ils ont été brutalisés puis crucifiés. Ils sont restés sur leurs croix pendant deux jours. Il était interdit de les en retirer. »

Ils sont morts en martyrs devant la foule, sous les coups des militants de l’Etat Islamique qui les avaient déclarés « infidèles », suite à leur refus de renier Jésus pour embrasser l’islam.
Un deuxième groupe formé de huit équipiers de la mission a également été fait prisonnier. Parmi eux, deux femmes âgées de 29 et 33 ans ont été séparées des six hommes. Refusant de renier Jésus, elles ont déclaré simplement vouloir partager la paix et l’amour de Jésus. Les extrémistes les ont alors violées publiquement. Au cours de leurs supplices, les jeunes femmes n’ont cessé de prier, ce qui eut pour conséquence le déchaînement de violence des bourreaux.
Les huit prisonniers ont ensuite été réunis et placés à genoux avant d’être décapités.

« Les villageois déclarent que certains priaient dans le nom de Jésus, d’autres levaient leurs visages remettant leur esprit à Jésus. »

Ils étaient tous en prière. Après leurs décapitations, leurs corps ont été mis en croix.

« Ils ont prié et partagé Jésus jusqu’à leur dernier souffle. Ils ont fait cela face aux villageois comme un témoignage de leur foi. »

ISIS combat pour établir un caliphat dans lequel l’apostasie est passible de mort. Des centaines de Syriens sont ainsi aujourd’hui en danger, risquant d’être capturés et tués par l’Etat Islamique.
Pourtant, l’église souterraine de la région se développe très rapidement depuis juin 2014, période à laquelle l’Etat Islamique a commencé à semer la terreur auprès des chrétiens. Les ministères locaux, assistés par Christian Aid Mission, apportent leur aide et tentent d’évacuer les familles vers d’autres zones.

« Ce qu’il se passe, c’est que de plus en plus de personnes sont sauvées. Le ministère ne cesse de croître. Autrefois, nous priions pour voir une personne musulmane venir à Jésus. Aujourd’hui, beaucoup se tournent vers Christ. »

Le directeur relate même l’histoire d’un militant d’ISIS, parti en Jordanie après la mort de son frère au cours d’un combat. Cet homme se rendait à une rencontre de chrétiens dans le but de les tuer, mais quelque chose l’en a intimement empêché.
La nuit suivante, il vit Jésus et l’accepta dans les larmes comme son sauveur. Aujourd’hui, il sert dans l’église afin d’aider les autres chrétiens.

« Prions pour que d’autres Saul deviennent des Paul. »

Source : Charisma News

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS