Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 01:43

SOURCE  C'est la surprise de notre sondage exclusif Odoxa pour « le Parisien » et BFMTV* dans la région Alsace - Lorraine - Champagne-Ardenne : si le premier tour des régionales avait lieu dimanche prochain, le chef de file FNFlorian Philippot, bras droit de Marine Le Pen, virerait en tête au 1er tour.

 

Et il ne serait battu au second tour que d'une courte tête (37 % contre 35) par le champion de la droite républicaine et du centre, Philippe Richert. Et ce alors qu'il reste un mois de campagne... En clair, ce ne sont donc plus deux, mais trois régions qui pourraient être conquises par le parti d'extrême droite en décembre.

Certes, à la différence de la patronne du FN favorite dans le Nord, voire de Marion Maréchal-Le Pen au coude-à-coude avec le Républicain Estrosi en Paca, Philippot fait, lui, figure d'outsider dans sa région. « Mais il bénéficie d'une dynamique favorable, avertit Gaël Sliman, directeur de l'institut Odoxa. Les scores dont il est crédité dans le sondage sont supérieurs à ceux réalisés par le FN dans la grande région aux dernières élections, les européennes (33 %) et les départementales (32 %). » En hausse, aussi, par rapport à une enquête BVA début octobre, où le vice-président FN ne sortait pas en tête au 1er tour.
 

«La gauche, sauf bouleversement improbable, apparaît bien larguée»



Rien n'est encore joué. Il faut compter avec les marges d'erreur inhérentes à tout sondage (3 points en plus ou en moins), qui pourraient, ici, inverser les résultats entre Richert et Philippot. Ce qui serait favorable au candidat LR au 1er tour... mais désastreux pour lui au second. « En revanche, même compte tenu des marges d'erreur, la gauche, sauf bouleversement improbable, apparaît bien larguée dans ces terres désormais très hostiles, souligne Sliman : près des deux tiers des électeurs en Alca envisagent de voter pour une liste de droite ou d'extrême droite. » L'Alsace est d'ailleurs la seule des 22 régions sortantes à être dirigée par la droite.

Cette montée en puissance du parti lepéniste, avec ce scénario de trois régions aux mains du FN, donne des cauchemars aux états-majors républicain et socialiste. Et au Premier ministre Manuel Valls, martelant que tout doit être fait pour empêcher le FN de gagner une région. Tout, y compris retirer les listes PS là où elles arriveraient en troisième position, pour appeler à voter LR ? Valls ne le dit pas, mais il le sous-entend clairement. Or, l'idée de se priver d'élus dans deux, voire trois régions fait débat au sein du PS. Le patron du parti Jean-Christophe Cambadélis insiste sur la remobilisation d'un électorat de gauche déçu ou en colère contre Hollande. Pas sûr que cela marche. D'autant que ces régionales, scrutin traditionnellement marqué par une forte abstention (profitant généralement aux extrêmes), se dérouleront à deux semaines des fêtes de Noël. Les Français risquent d'avoir la tête ailleurs.

@henriVERNET




* Sondage Odoxa pour « le Parisien » et BFMTV réalisé par Internet, du 2 au 5 novembre, à partir d'un échantillon représentatif de 1 001 personnes inscrites sur les listes électorales de la région Alsace - Lorraine - Champagne-Ardenne.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS