Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 21:46

44-cas-recenses-depuis-le-debut-de-lanne

C’est un sujet qui dérange et pourtant, 90% des cas sont provoqués par la pression professionnelle selon Alain Hamon grand reporter spécialisé en Police-Justice.

Tous les Ministres qui se sont succédé à L'intérieur ont échoué sur ce fléau !

 Faute de mauvaise interprétation ou sujet volontairement étouffé, il faut savoir qu’en dix ans, entre 2004 et 2014, 478 policiers se sont suicidés.

Un chiffre qui dépasse largement le nombre de policiers tués en service et qui promet encore hélas, un record pour 2015 !

L’année 2014 a atteint des records avec la mort volontaire de 55 policiers sans oublier les Gendarmes qui viennent compléter de manière conséquente les statistiques, car le Ministère parle en chiffre, et non en tragédie humaine.

Le plan Vigipirate et son lourd dispositif fait virer au rouge la situation des policiers qui récemment sont descendu dans la rue pour exprimer un profond malaise !

Message reçu 5/5 mais faiblement compris apparemment jusqu'au plus haut niveau de l'état !

C'est comme un caillou dans une chaussure qui gêne nos Politiques et qui préfèrent renforcer le code de déontologie, fournir des caméras en guise de mouchard ou prévenir contre le tutoiement des jeunes de quartier !

Certains sont au bord du burn-out et de l’irréparable.

A chaque suicide de policier (et de gendarme) est mis en avant un peu facilement les « problèmes personnels ».

Mettre cet acte sur le compte d’un seul problème est impossible voire dangereux et le nombre croissant des suicides dans la Police est un indice qui montre combien cette profession est mise à l’écart par NOS POLITIQUES.

La seule réponse adaptée mais révélatrice d'un je-m’en-foutisme des responsables est d'avoir mis en place des casiers individuels comme pour dire " Suicidez-vous comme vous voulez, mais pas avec l'outil de travail " !

Faut-il revoir le métier ?

Faut-il réadapter les cycles de travail ?

Autant de questions que nul n'est pressé aujourd'hui d'y répondre, car la priorité est à la lutte contre le terrorisme, l'immigration clandestine et les radars sur nos routes !

Pourtant, le suicide de Policier à déjà été reconnu imputable au service comme dans le cas de Nelly Bardaine ou le 4 juillet 2011, Nelly,  gardien de la paix au commissariat de Cagnes, a mis fin à ses jours avec son arme de service, dans sa voiture de service, en accusant sa hiérarchie dans une lettre.

"Nelly n'était pas quelqu'un d'isolé, de dépressif, (...) tout a été recherché mais il n'y a que le contexte travail" qui puisse expliquer le suicide de la policière, a expliqué son compagnon Policier lui aussi.

L'enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans l'affaire du suicide de la policière avait pourtant conclu à l'absence de responsabilité de son chef de poste.

Elle s'est suicidée à bord d'un véhicule de police en laissant une lettre dans laquelle elle évoquait "les réformes en cours qui compliquent la tâche au quotidien des fonctionnaires de police".

La dernière phrase de cette lettre disait : "Merci à M. G. (le commissaire, NDLR)... Merci pour ma mutation-punition, je le ressens comme ça" !

Nous pourrions citer d'autres cas reconnu imputable et passé sous silence !

En attendant ! Silence dans les rangs ! La Police se suicide doucement mais surement......  

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS