Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 00:28

29/12/2015 – 5 h 30 Brest (Breizh-info.com) – Le 3 décembre 2015, le ministère de l’Intérieur a publié un arrêté  important. Il fixe la liste des circonscriptions de police où se trouvent les « quartiers urbains particulièrement difficiles ». Dans celles-ci, les policiers bénéficient d’avantages spécifiques, notamment en matière  de mutation et d’ancienneté.

 Parmi les 161 citées, 6 se trouvent dans les DOM-TOM (dont deux en Martinique) et 94 en Ile-de-France. On y retrouve la plupart des localités bien connues pour leurs quartiers à forte délinquance. Certaines d’entre elles sont cependant assez modestes en taille — par exemple Montélimar (Drôme), Carpentras (Vaucluse) ou encore Manosque (Alpes-de-Haute-Provence).

En Bretagne, deux en font partie de la liste, Brest dans le Finistère et Nantes en Loire-Atlantique. Les quartiers « sensibles » de Rennes ou de Saint-Nazaire ne doivent pas l’être assez.
On  constate donc que parmi ces zones de non-droit  reconnues comme telles par l’État se trouvent les quartiers brestois de Pontanezen et de Bellevue.
Pour Nantes, ce sont  ceux de Bellevue, Bottière, Malakoff ainsi que Chêne des Anglais, Boissière, Bout des Pavés, Bout des Landes. Ces derniers avaient d’ailleurs défrayé la chronique cet été et cet automne en se livrant à une véritable guerre des gangs en pleine ville, avec plusieurs blessés par balle.

LIRE LA SUITE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS