Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 01:01

SOURCE  

Deux homosexuels de Saint-Gall, en Suisse, ont osé porter plainte devant la Cour européenne des droits de l'Homme pour « violation du droit au respect de la vie privée et familiale ainsi que discrimination. » Les deux hommes - que les médias présentent comme un "couple" - ont un enfant né en 2011 par procréation assistée... Ils estiment que « la non-reconnaissance de paternité de celui qui n'est pas le géniteur a des effets catastrophiques pour l'enfant. » Selon l’avocate des deux hommes, Karin Hochl, « le bambin n'a aucun droit à la prise en charge, à l'entretien ou à l'héritage, par exemple, envers lui. » (source : Généthique).

Né en Californie d'une mère porteuse, l'enfant a été conçu grâce à une fécondation in vitro effectuée avec les spermatozoïdes de l'un des deux pères et les ovules d'une donneuse anonyme. Un tribunal Californien avait reconnu la validité du lien de filiation entre l’enfant et les deux homosexuels de Saint-Gall.

En Suisse, le Tribunal fédéral avait décidé que « seule la filiation avec le père biologique pouvait être reconnue par le droit suisse ». L’un des magistrats de ce Tribunal avait souligné que « le procédé [de gestation pour autrui] porte atteinte à la dignité humaine et s'apparente à une "location d'utérus". »

Bravo à ce Tribunal, mais ça ne suffit pas : l'Union Européenne et ses institutions peuvent encore fouler au pied la souveraineté des états - y compris de la Suisse, en l’occurrence.

(...)

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS